L’été approche et vous êtes à la recherche d’idées de randonnée bivouac de 2 jours dans les Alpes ? Pas de soucis, j’ai ce qu’il vous faut avec cet article qui reprend en partie mes propres expériences dans divers massifs alpins. Je me suis inspiré d’autres topos, pour connaître de loin ou de près l’environnement devant vous offrir un beau bivouac.


Après les articles proposant les randonnées à ski et en raquettes hivernales, il est temps de sortir le matériel de randonnée et de bivouac. Je vous présente 10 idées de randonnée bivouac de 2 jours dans les Alpes. Tous ces itinéraires nécessitent une voiture pour se rendre au lieu de départ, cela dit, il n’est pas impossible de vous en rapprocher en TEC ou en train pour certains d’entre eux auquel cas, je le signalerai.

Pour ces itinéraires et par respect aux lieux, je n’indique pas nécessairement le lieu précis de bivouac, même si à la lueur des photos, l’emplacement pourra être devinée. Ces itinéraires se déroulent sur deux journées pleines au maximum et/ou l’ascension du sommet nécessite de passer une nuit dehors pour éviter de trop courir.

Maintenant, faites votre choix !

Cerces: Mont Thabor

J’ai déjà gravi le Mont Thabor par deux fois. La première fois, nous avions dormi au refuge éponyme et la seconde fois était lors du tour du Mont Thabor. Je dois bien avouer que la voie d’accès depuis la vallée Étroite, chargée en histoire car elle a appartenu à l’Italie autrefois, est la plus pittoresque et ma préférée. D’autres accès moins sauvages sont également possibles depuis Valmeinier et Valfréjus, deux stations de ski.

Le sommet culmine à 3167m, attendez vous à avoir le souffle un peu coupé au sommet, parce que la vue à 360° est absolument somptueuse. La randonnée en une seule journée me semble trop longue, alors bivouaquez dans un de ces alpages dans un cadre propice: au bord de l’eau et des passages plats.

Plus de détails

Aravis: Crêtes des Aravis

aravis

Les Aravis pour moi, c’est un peu terra incognita. Tout au plus quelques randonnées à la journée, notamment dans le Bargy qui est un “sous” massif des Aravis surplombant le Grand Bornand. Si je vous propose cet itinéraire, c’est pour apporter plus de choix et de ne pas uniquement proposer mes expériences.

Le Mont Charvin est une randonnée que j’ai inscrite sur ma todo list, une des plus populaires de ce massif même. La boucle part du col des Aravis, bien connu des cyclistes. L’itinéraire n’est pas techniquement exigeant, seulement sportif et le bivouac pourra être installé au lac du Mont Charvin. Attention toutefois à quelques passages à manier avec prudence autour de la Pointe de Mandallaz.

Plus de détails

Giffre: Mont Buet

Surnommé le Mont Blanc des Dames, du fait notamment de sa vue imprenable sur le Mont Blanc donc, le Mont Buet à 3096m est une longue ascension qui se fait classiquement depuis le hameau du Buet, accessible par le train du Mont Blanc. C’est l’itinéraire que j’avais emprunté en 2011 avec une nuit au refuge de la Pierre à Bérard.

Cependant je vous propose plutôt cet itinéraire en boucle depuis le Lignon au dessus de Samoëns. Son intérêt réside dans une autre approche du Mont Buet, col de Salençon dans un sens, Grenairon dans l’autre et l’environnement splendide de la montagne d’Anterne. Enfin le vallon de la Diosaz est un endroit propice au bivouac. Attention toutefois, le topo emprunte des passages en hors piste.

Plus de détails

mont_buet

Vanoise: Tour de la Vallaisonnay

col_grassaz

Le tour de la Vallaisonnay est un agréable itinéraire sur deux jours mais qui peut être étendu à la guise des randonneurs, tellement l’offre de refuges est dense. Nous sommes partis de Peisey Nancroix, alors qu’il est aussi possible de partir depuis d’autres portes, comme depuis Champagny en Vanoise ou de Tignes. Il faut tout de même 2 heures depuis le vallon de Rosuel pour rejoindre l’itinéraire en boucle. Le parcours tutoie la haute montagne avec des cols à plus de 2600m et au pied de prestigieux sommets de la Vanoise, comme la Grande Casse. Ma préférence va pour l’Aliet, une pyramide, qui domine le lac de la Plagne.

Attention, pour le bivouac, il vous faut être en dehors des limites du parc, ou alors être à proximité d’un refuge, en cela, le refuge Entrelacs est une bonne option.

Plus de détails

Belledonne: Le Tour des Sept Laux

Le tour des Sept Laux est un projet que j’ai en tête depuis pas mal de temps. Les compères de We Can Run Together proposent eux une version partant du côté Grésivaudan, en boucle assez sportive, ce qui conviendra à la plupart des randonneurs ayant pour point de mire les fabuleux lacs des “7 laux”. Attention à ne pas confondre avec la station de ski des 7 laux, ce n’est pas tout à fait pareil.

Depuis chez moi, une autre variante est possible, depuis Fond de France, accessible en bus mais je ne l’ai pas encore réalisé. L’itinéraire plus en haute altitude consisterait en la visite et bivouac autour des lacs des 7 laux et ensuite le lendemain de grimper le Rocher Blanc à 2928m avant de redescendre par le vallon de Combe Madame. A mon sens, les deux itinéraires se valent !

Plus de détails

7_laux

Chartreuse: Tour de Chamechaude

Création originale de ma part, ce tour avec ascension de Chamechaude est une randonnée exigeante et longue. Il vaut mieux partir de bonne heure pour la première étape pour mieux profiter, à mon sens, des plus jolis coins des hauts plateaux de la Chartreuse. Entre le trou du glaz, les falaises calcaires, le plateau de la Dent de Crolles, l’alpage des Emeindras et enfin l’ascension lunaire de Chamechaude, vous serez servis. La forêt en basse altitude apporte une fraîcheur non négligeable.

A noter que Saint Pierre de Chartreuse, le point d’ancrage de cette boucle est desservi en bus depuis Grenoble. Attention toutefois à votre bivouac, vérifiez que vous ne soyez pas dans une zone d’alpage, notamment en estive.

Plus de détails

Vercors: Les hauts plateaux du Vercors

Les hauts plateaux du Vercors sont un formidable terrain de jeux pour un WE de randonnée bivouac. Les itinéraires sont à la pelle, tellement les possibilités sont multiples. Les citadins grenoblois prendront le train jusqu’à Clelles-Mens et rejoignent à pied le hameau de la Richardière, au pied du pas de l’aiguille et ensuite divaguer sur les hauts plateaux.

Néanmoins, pour rester bien en hauteur, je vous conseille cet itinéraire un peu en forme de jeu de pistes, pour explorer Glandasse, puis les différents sommets de la Croix du Lautaret, la Montagnette et la Tête Chevalière. Installez votre bivouac idéalement près d’une cabane non gardée et vérifier bien l’état des sources d’eau, surtout en plein été.

Plus de détails

vercors_sauvage

Arves: Plateau d’Emparis

bivouac_plateau_emparis

Faire un bivouac au plateau d’Emparis, avec sa superbe vue sur les glaciers des Ecrins et la Meije est assurément un incontournable pour tout amateur de randonnée. L’accès aux différents spots, sans trop rentrer en détails, est relativement facile et cela en fait une randonnée bivouac de 2 jours dans les Alpes assez courte. Néanmoins l’itinéraire que je propose suit d’abord la piste forestière partant du Chazelet jusqu’au pied du pic du Mas de la Grave, un 3000, pour ensuite pénétrer le plateau à travers les alpages prenant des airs de steppe mongole, surtout en fin d’été.

Faites le plein d’eau et visez une période d’affluence moindre pour mieux profiter du bivouac, car sachez-le, c’est très fréquenté !

Plus de détails

Écrins: Tour du Lauvitel

Cet itinéraire que je pourrais nommer la tournée des lacs du Lauvitel tant les superbes lacs se succèdent tout au long de cette sportive boucle avec pas moins de 4 cols à passer sur les deux variantes du GR54. Si je l’ai réalisé en une journée complète plus deux demi-journées, elle est réalisable en deux journées à condition d’être déjà bien entraîné. Une variante moins sportive vous fera partir du Bourg d’Arud pour monter au lac de la Muzelle, le col du Vallon, le lac du Lauvitel puis ensuite le retour.

Quoiqu’il en soit, vous en prendrez plein la vue avec des superbes spots de bivouac et des jeux de lumière spectaculaires le soir, notamment sur la roche de la Muzelle et potentiellement admirer des bouquetins.

Plus de détails

lac_lauvitel_vue_aerienne

Dévoluy: Les Aiguilles du Dévoluy

tour_aiguilles_devoluy

Le massif du Dévoluy est inconnu du grand public, pourtant il est très spectaculaire. Considéré comme un massif pré alpin, donc logiquement calcaire, les hauts sommets à plus de 2700m se méritent franchement par leur technicité voire dangerosité.

Cet itinéraire de deux jours réalisé à l’automne ne comporte aucun de ces risques, il vous amène plutôt à des très jolis coins du Dévoluy, pour ne citer le vallon de Jarjatte, qui à l’automne, révèle de somptueuses couleurs. Auparavant, vous aurez franchi le col des Aiguilles, au pied de deux aiguilles visibles de très loin depuis le Trièves ou la Matheysine par exemple. Quant au spot de bivouac, vous en trouverez plutôt à l’intérieur du massif ou de manière éparse le long du col du Charnier. Attention à l’eau !

Plus de détails

Où bivouaquer dans les Alpes ?

Si je vous présente 10 itinéraires que j’ai pour la plupart déjà arpenté, il existe de multitudes possibilités. Les Alpes sont grands et je pourrai personnellement citer le tour de l’Arcalod dans les Bauges, le tour du Grand Arc dans la Lauzière, la Grande Sure en Chartreuse, et certainement beaucoup d’autres à venir. Néanmoins parmi ceux que j’ai présenté voici mes incontournables:

  • Plateau d’Emparis pour sa vue monstrueuse sur les Ecrins !
  • Les 7 laux, tant les lacs sont photogéniques et constituent de supers spots de bivouac

Quelle nourriture pour randonnée 2 jours ?

Encore une fois, je considère que vous êtes autonomes et matures pour partir en randonnée bivouac. Si besoin, vous pouvez déjà consulter mes articles sur le choix d’une tente de bivouac 2 places, sur le choix d’un sac de couchage et éventuellement comment gérer la nourriture au bivouac. Pour deux jours de randonnée, vous pouvez éviter de n’emporter que des aliments secs, par exemple, du pain frais, un petit pot de confiture, des plats préparés à l’avance et quelques légumes sont envisageables: carottes, courgettes et tomates.