Du haut de ses 3178 mètres d’altitude, le Mont Thabor est un formidable belvédère marquant la limite entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud. Le massif des Cerces qui l’entoure est l’hôte du sentier de grande randonnée le GR57. Nous l’empruntons en partie pour composer notre tour du Mont Thabor !


Détails pratiques:

  • Distance: 60 kilomètres
  • Dénivelé: 3 800 mètres
  • Durée: 4 journées avec 3 nuits en bivouac. Possibilité d’adapter l’itinéraire pour passer les nuits en refuge (refuge du Mont Thabor, refuge des Drayères) mais il faudra escamoter la vallée Étroite.
  • Difficulté: Passages exposés autour du col Valmeinier et de la roche du Chardonnet. Attention aux névés résiduels, une glissade serait fatale
  • Départ/Arrivée: Valmeinier 1800
  • Cartographie: IGN 3535OT “Névache Mont Thabor” (selon les variantes choisies, elle ne couvre pas tout le secteur)

L’itinéraire est inspiré de ce topo même si nous savions qu’avec la multitude de sentiers, nous n’aurions pas de mal à nous organiser au jour le jour pour cette randonnée de 4 jours dans les Alpes. Les sentiers globalement très roulants font de ce tour du mont Thabor une vraie classique d’introduction à la randonnée sur plusieurs jours pour les marcheurs novices. L’ascension du Mont Thabor, point d’orgue de ce parcours nécessite tout de même une bonne condition physique capable de passer les 3000 mètres d’altitude sans encombres. Les emplacements de bivouac sont très nombreux dans les vastes alpages ou auprès des lacs qui font la renommée de ce massif des Cerces également appelé le massif du Thabor.

Quelques mots sur le massif des Cerces et le tour du Mont Thabor

Relativement méconnu du grand public, le massif de Cerces – Thabor est bien entouré, notamment du parc naturel régional du Queyras, du parc national des Écrins et également de la Vanoise. D’ailleurs avec le massif des Arves, c’est le seul qui fasse la jonction entre les deux parcs nationaux. A l’est les Alpes cotiennes duquel trône le Mont Viso apporte une touche italienne au secteur notamment avec la vallée Étroite.

Le point culminant du massif est le Grand Galibier à 3228m non loin du célèbre col routier du Galibier, qui se grimpe assez facilement pour tout randonneur confirmé. Il n’y plus guère de sommets de plus de 3000 mètres que l’on peut escalader encore plus haut pour une approche de la haute montagne sans être obligé de faire de l’alpinisme. Pour prolonger la découverte du secteur, je ne peux que conseiller les itinéraires suivants :

tour du mont thabor au petit matin vers mont thabor

tour du mont thabor autour du col des méandes

Le Mont Thabor est un magnifique belvédère sur une large partie des Alpes et culminant à 3178m. Il est régulièrement présenté comme l’une des 10 plus belles randonnées des pays savoyards et son accès est relativement facile avec 3 voies différentes :

  • Valfréjus est la voie classique pour une ascension en deux jours (une seule journée pour les plus sportifs) avec une nuit au refuge du Mont Thabor très confortable. Elle sert également pour le tour du sommet.
  • Valmeinier par le col des Marches et le col des Bataillères qui se prête plus pour le tour du Mont Thabor. C’est la voie que nous avons choisi
  • Névache depuis le refuge Laval. Egalement, comptez une grosse journée pour cette randonnée depuis la Haute Clarée
  • la vallée Étroite présente une voie plus directe au sommet avec un dénivelé positif de 1300 mètres pour une journée de marche.

Toutes ces voies d’accès permettent de raccrocher cette logique de tour autour du sommet, sans oublier de le gravir bien sur. Il n’y a pas de préconisation particulière à élaborer, si ce n’est que Valmeinier et Valfréjus sont plus facilement accessibles du côté de la Savoie.

Et si j’ai choisi Valmeinier comme démarrage, c’est parce que j’ai déjà fait la rando depuis Valfréjus. Le GR57 sillonne le massif des Cerces et permet également de rallonger pour 5 à 6 jours de pleine nature pour un trek sauvage sans rencontrer la civilisation. Si vous venez début Juillet, même si vous aurez probablement des névés à affronter, mais la fréquentation sera moindre. Sinon vous pouvez envisager ce trek en Septembre.

tour du mont thabor lac rond

tour du mont thabor randonneur tour mont thabor

Mes conseils pour s’équiper en rando

Depuis des années, je ne pars jamais sans mon sac à dos Opsrey Talon, tente de bivouac Exped et de ma veste imperméable Patagonia. Pour en savoiz plus, consultez mes articles à ce sujet pour vous constituer un bel équipement.

La randonnée autour du Mont Thabor

Jour 1 : Col des Marches et lac des Bataillères

Mes amis Jérémy et Guillaume m’accompagnent pour ce beau parcours depuis la station de ski Valmeinier 1800, déserte en ce début Juillet. Cette station fait partie du domaine skiable de Galibier Thabor avec la station de Valloire. C’est au pied des remontées mécaniques que nous nous mettons en route en suivant le tracé du GRP Tour du mont Thabor en direction du col des Marches à 2725m, premier jalon de notre parcours.

Étant déjà en altitude, nous sommes au dessus de la zone de végétation, que nous ne verrons pas beaucoup, en effet, nous serons régulièrement au delà de 2000 mètres d’altitude. L’ascension ne présente pas de difficultés, tout au plus, nous devons faire attention aux plaques de neige restantes après un Hiver très enneigé. Le lac de Bissorte, énorme retenue d’eau servant à produire de l’hydroélectricité fait face à nous dans la vallée et nous suivons le ruisseau du Jeu formant de temps à autre des petits étangs jusqu’au refuge des Marches.

tour du mont thabor nevés

tour du mont thabor bivouac tour mont thabor

Nous profitons du bar et de la buvette du refuge pour une boisson fraîche et une tarte aux myrtilles, leitmotiv de motivation de notre randonnée. Nous remontons le ruisseau de Bissorte formant quelques marécages que le sentier alpin évite soigneusement. Le lac des Bataillères à 2400 mètres dans un environnement montagnard oscille entre verdure d’alpages au bord du lac et minéral des pentes du col des Roches et du Cheval Blanc.

Non loin de là, le campement est rapidement envahi par la pénombre précoce. L’humidité s’empare de nos corps et j’ai beau sortir la panoplie de vêtements thermiques (laine merinos, doudoune en plume, veste coupe vent imperméable), je m’empresse de me coucher le soir venu. A cette occasion, je n’ai sorti que la toile extérieure de ma tente Tarptent Scarp 1 pour m’alléger un peu et j’en parle dans ce comparatif de tente 2 places.

tour du mont thabor cheval blanc

Jour 2 : Col des Bataillères, refuge du Mont Thabor, col des Echelles, refuge I Re Magi et vallon des lacs de la Grande Tempête

Le col des Bataillères nous attend pour le début de cette journée à travers des sentiers schisteux et quelques éboulis. Une large crête au col permet d’observer les alentours et d’apercevoir la face nord du Mont Thabor, le pic du Thabor ainsi que le Cheval Blanc ainsi que la cime de la Planette jouxtant la frontière avec l’Italie. Il nous reste environ 1h30 pour atteindre le refuge du Mont Thabor à travers les superbes lacs Sainte Marguerite, le lac Long et le lac Rond.

Guillaume se sépare de nous en raison de douleurs aux genoux pour redescendre à Valfréjus. Il ne reste plus que mon ami Jérémy pour m’accompagner. Le col de la vallée Étroite est le prochain passage obligé de la randonnée. Il est possible dès lors de grimper directement le mont Thabor en prenant cap vers le col des Méandes directement en passant par le vallon de la Dame, le vallon du Peyron. tour du mont thabor vallée étroite

tour du mont thabor granges vallée étroite

Nous choisissons une alternative, purement facultative mais qui n’est pas dénué d’intérêt avec la traversée de la vallée Étroite, un territoire assez unique en son genre. Ainsi par le concours du traité de Paris en 1947, la haute vallée est française sur la commune de Névache et la basse vallée est incluse dans Bardonnechia en Italie.

Pour accéder à ce bout de France, très italien, il faut intégralement passer l’Italie ce qui en fait d’elle une enclave. Lorsque nous arrivons sur place, tout rappelle le pays transalpin : les voitures sont immatriculés en Italie, les numéros de téléphone sont italiens et l’italien est préféré comme langue écrite. Ce n’est pas pour rien que le refuge locale s’appelle I Re Magi. Nous revenons sur nos pas depuis le hameau des Granges de la Vallée Étroite pour cette rare incursion dans les forêts de pins, de sapins et de mélèzes.

Le pont de la Fonderie est l’occasion de se rapprocher au plus près d’une cascade tandis qu’à proximité se tient l’ancienne mine de Blanchet (exploitation du fer arrêtée en 1950) et la maison des chamois. Nous continuons sur cet axe à l’abri des autres randonneurs pour poser le bivouac en aval de la Grande Tempête. Il abrite également des alpages de vaches mais plus en hauteur. tour du mont thabor départ granges vallée étroite

tour du mont thabor bivouac paradisiaqueNous devons bouillir l’eau prélevée du torrent pour être certain de sa potabilité et éviter les risques de contamination venant des ruminants.

Partez en rando l’esprit tranquille !

Ces agences de voyage partenaires s’occupent de tout pour vous offrir un séjour les pieds sous la table !

Jour 3 : col des Muandes, Mont Thabor, col Valmeinier, refuge des Drayères et lac de la Clarée

tour du mont thabor mont viso au loin

Pour ce troisième jour, la ligne de conduite est assez simple, nous devons accéder au col des Méandes par le Prat du Plan et le Plan du Dîner et son vallon pour arriver à l’altitude de 2727 mètres. Le panorama est sensationnel sur les Alpes du Sud avec notamment le mont Viso en forme d’aiguille qui se distingue très bien. A la côte 3062, il n’y a plus une seule once de végétation mais une ambiance alpine faite de minéral, de roches et de pierres.

Un large névé fait s’écouler de l’eau ce qui est fort pratique pour nos gourdes qui en ont besoin. Le sommet n’est plus qu’à quelques centaines de mètres, mais le poids du sac se fait sentir. Le souffle est plus haché et les pas plus lourds. Pas de doute, nous sommes à haute altitude. La chapelle marque l’arrivée au sommet qui s’accompagne d’un vent frais obligeant à nous vêtir de vêtements thermiques. Je n’ai pas de mots pour décrire cette vue sensationnelle sur toutes les Alpes. Je comprends mieux pourquoi cette randonnée est si courue et réputée.

tour du mont thabor dernière partie mont thabor

Mention spéciale à la Barre des Écrins, point culminant du parc national, au Pelvoux et à la Meije, véritable mecque des alpinistes qui se dressent en face de nous. Au nord, on peut distinguer la Vanoise depuis la Maurienne avec les glaciers de la Vanoise, la Dent Parrachée, le Mont Viso bien sur, le pain de Sucre, emblématique sommet du parc naturel régional du Queyras.

Si je finis de tourner la tête vers l’Ouest, les mythiques Aiguilles d’Arves, facilement reconnaissables se distinguent également.
tour du mont thabor les écrins depuis mont thabor

Pour continuer sur notre lancée, nous coupons au plus direct sur la variante GR57 par le col de la Chapelle entre le Roc de Valmeinier et la Pointe des Angelières puis par le col Valmeinier puis par la roche du Chardonnet dans un décor splendide de haute montagne, avec des passages escarpés sur une arête où il est parfois nécessaire de mettre les mains.

Attention, cela ne relève pas de l’escalade. tour du mont thabor direction col valmeinier

tour du mont thabor regard en arrière mont thabor Le col des Muandes marque la vraie descente vers la haute vallée de la Clarée et le refuge des Drayères non sans avoir longé le lac Long et le lac Rond (oui les lacs portent souvent les mêmes noms). Le refuge, facilement accessible en une heure depuis le parking de refuge Laval est l’occasion de tester une nouvelle tarte aux myrtilles au pied de la Pointe des Cerces.

Le défilé des lacs de montagne continue avec cette fois celui de la Clarée sur le versant sud de la Pointe Les Blachets. Nous cherchons soigneusement un endroit pour camper sans perturber les nombreux alpages.

Jour 4 : retour à Valmeinier

Nous longeons un nouveau lac Rond et le lac du Grand Ban qui sonnent tout deux comme les derniers points d’intérêt de cette randonnée. Nous sommes sur le retour à Valmeinier, par la Borgette, la Pissine, le Mont Jovet, le pas des des Griffes avant de basculer dans le vallon de la Neuvache au travers des pistes de ski.

tour du mont thabor sommets de la clarée

tour du mont thabor lac du grand ban

* Cet article contient des liens affiliés. Pour toute transaction sur les liens présentés, votre prix reste le même mais je touche une commission. Elle contribue à financer les frais du blog et à le maintenir en vie ! Merci !

S'abonner à la newsletter
1 fois par mois, je vous tiens au courant des actualités du blog. Je n'ai rien à vendre si ce n'est du partage 🙂