Dans la même veine qu’un précédent article portant sur la randonnée en raquettes dans le massif des Bauges, je vous fait part de ma sélection, cette fois, pour le massif de la Chartreuse. Un massif de moyenne montagne pour lequel la neige peut être en abondance. Il faut alors bien choisir la période.


Le parc naturel régional de la Chartreuse est situé entre Chambéry et Grenoble, deux agglomérations plutôt conséquentes et j’ai effectué nombre randonnées à pied. Si le Sud du massif est régulièrement envahi de grenoblois cherchant le grand air, le Nord n’est pas en reste si j’en juge la fréquentation lors de l’Hiver 2020-2021. Pour randonner en Chartreuse, il faut se lever tôt pour être certain de trouver une place. Bien entendu et comme d’habitude, veuillez prendre vêtements chauds, thermos, nourriture, cartographie des lieux, boussole, frontale et raquettes en bon état.

Pointe de la Cochette

pointe_cochette

La pointe de la Cochette peut être aperçu depuis le parking du départ rempli, à proximité des téléskis de la station du Désert d’Entremont. A 1618m, la pointe est un belvédère à 360°: le Mont Blanc est visible au loin, les prestigieux sommets de la Chartreuse également et crème de la crème, c’est un excellent spot pour un coucher de soleil puisque la plaine s’ouvre à l’Ouest.

Si la randonnée est fréquentée, c’est surtout pour sa modeste difficulté, 1h30 à tout casser sont nécessaires pour parvenir au sommet avec quelques raidillons mais ce n’est jamais long. Aucun risque d’avalanches également. Elle peut se faire en boucle avec une partie exclusivement réservée pour l’Hiver, le sentier normal passe lui, par le col du Grapillon. Au sommet, profitez-en pour un pique nique !

Topo Pointe de la Cochette

Petit Som

Le Petit Som culminant à 1772m est le petit frère du Grand Som, un des points culminants du massif de la Chartreuse avec 2026m. Le grand frère étant trop exposé pour être arpenté en raquettes, le Petit Som est plus  accessible mais il faut toutefois bien étudier les nombreux itinéraires pour ne garder que ceux se déroulant en sécurité. C’est le cas de cette variante partant de la Ruchère ou de celle de Bovinant par le versant Sud.

J’ai effectué cette randonnée lors de l’Hiver 2017 sans être allé au bout par manque de temps et en raison des conditions météo bien fraîches, notamment pour l’un de nos collègues. La trace ne représente rien de difficile à suivre, la randonnée aussi bien fréquentée par des skieurs de randonnée se déroule principalement en forêt. Peu de risques d’avalanches donc, excepté un court passage raide.

Topo Petit Som

petit_som

Mont Joigny

mont_joigny

Je conseille vivement cette randonnée lors des premières neiges pour mieux profiter de l’ambiance hivernale. Facile d’accès, il suffit de monter le col du Granier, de se garer au parking à proximité (venir tôt le matin ou en semaine) et de suivre les indications. Le balisage est évident jusqu’au Mont Joigny à 1528m. Avant d’arriver à la partie se déroulant en crêtes, la partie forestière est plutôt raide, ça en réchauffera plus d’un. Les vues ne se dégagent qu’au dernier moment et le panorama finit par s’ouvrir sur la magnifique vallée des Entremonts.

Attention, la boucle est tentante par la pointe de la Gorgeat, je la déconseille, certains passages me semblent dangereux. Il vaut mieux passer par les granges de Joigny en contrebas.

Topo Mont Joigny

Croix de l’Alpe

La randonnée vers la croix de l’Alpe est à mon sens la plus immersive. Pour peu que vous soyez entraînés, la randonnée assez longue aborde en première partie une montée raide en forêt, puis un grand plateau une fois passée le col de l’Alpette. Sur le plateau l’ambiance est typiquement nordique et pour peu que vous soyez les premiers à faire la trace, vous serez transportés dans le Grand Nord. A la croix de l’Alpe, haute de 1821m, après une dernière pente raide, les Belledonnes se dévoilent dans toute la longueur.

Deux possibilités pour se rendre à la Croix de l’Alpe: soit partir du hameau de la Plagne (non pas la station, on m’a déjà fait le coup en vrai) ou alors du parking des Varvats pour lequel il faudra se méfier de quelques pentes avalancheuses dans le vallon de Pratcel.

Topo Croix de l’Alpe

croix_alpe

Charmant Som

Le Charmant Som est une randonnée raquettes phare dans le massif de la Chartreuse. Le col de Porte, le point de départ ne se situe qu’à une quinzaine de kilomètres de Grenoble, attendez-vous à être bien entourés, même en semaine et par tout temps !

Plutôt que la piste classique, prenez à gauche la variante par la forêt: une montée progressive avec approche du Pinéa et du Mont Fromage. Ensuite vous rattrapez la piste pour arriver à l’alpage de Charmant Som avant d’attaquer l’ascension finale nettement plus raide pour vous hisser à 1867m. Restez le plus possible sur la crête pour limiter les glissades dues à la pente, les vues en seront encore plus splendides. Retour par la piste classique. Cette randonnée est aussi accessible en ski de randonnée nordique.

Topo Charmant Som

Où se promener en Chartreuse

Du fait de son relief et de sa géologie, la Chartreuse est un beau massif pour une randonnée en raquettes. Toutefois en Hiver, certains grands sommets sont périlleux et soumis aux avalanches, de ce fait, les possibilités de randonnée en raquettes sont finalement assez restreintes. Le Grand Som, Chamechaude, la Dent de Crolles et la traversée de Chartreuse sont à réserver aux expérimentés et équipés. En revanche, comme vous l’avez vu avec cette liste, il y a de quoi m’amuser dans le reste du massif. J’aurai pu inclure d’autres idées comme le col de la Ruchère, le Balcon de Roche Rousse et le col du Coq notamment, elles sont toutes suggérées sur le site Chartreuse Tourisme.

Si vous avez fait le tour des randonnées en raquettes dans la Chartreuse, allez voir celles proposées dans les Bauges !

Bonne balade !