Depuis quelques années, j’habite au pied des Alpes. Parmi les massifs proches, le parc naturel régional des Bauges présente des facilités d’accès et quelques hivers successifs m’ont permis de l’arpenter. C’est pourquoi je vous propose quelques idées de randonnée en raquettes pour la plupart en toute sécurité.


Le parc naturel régional des Bauges, massif de moyenne montagne est au milieu d’un triangle symbolisé par les villes de Chambéry, Annecy et Albertville. Ses principaux villages pourraient se résumer à le Chatelard, Lescheraines et Ecole.

Le massif est principalement connu pour son fromage labellisé AOP la tome des Bauges et d’autres fromage d’estive grâce aux nombreux alpages. La plupart des sommets offrent un cadre de randonnée agréable et certains même nécessitent de mettre les mains notamment pour la pointe de l’Arcalod, le Pécloz, les dents d’Arclusaz ou la Sambuy pour de courtes escalades alpines avec de bonnes prises grâce à la roche calcaire.

En revanche, il n’existe presque pas de lacs, excepté celui de Lescheraines et celui de la Thuile mais les cascades de la Doriaz et de Pissieu sont toujours plébiscités. En cela, c’est un massif qui permet de varier les plaisirs.

En hiver, proche de Chambéry, le trajet sera de 45 minutes de voiture pour se rendre au point de départ d’une balade et enfourcher la paire de raquettes.

Un autre avantage à souligner et pas des moindres concerne le risque d’avalanches et d’égarement. Excepté fortes chutes de neige, toutes les randonnées que je conseille sont praticables sans risque avéré (le matériel de sécurité est toujours prescrit) et si un passage est à surveiller je l’indique dans l’article.

Pour pratiquer en sécurité la randonnée en raquettes, les précautions d’usage sont toujours bonnes à prendre: sac à dos, chaussures tige haute, vêtements chauds (laine mérinos, polaire ou doudoune, veste imperméable de type Gore-tex), bâtons de marche, thermos, nourriture, carte topographique IGN (le balisage sur les sentiers peut être caché par la neige), boussole, frontale et une paire de raquettes en bon état. Vous pouvez consulter mon article sur comment s’habiller pour une randonnée en Hiver au besoin.

Avoir une pelle + sonde + DVA et solliciter les services d’un guide accompagnateur sont également gages de sécurité.

Et surtout, bien vérifier la météo avant de partir !

1. Le Col d’Arclusaz

randonnée raquettes bauges col arclusaz
La randonnée vers le col d’Arclusaz à 1770 mètres d’altitude est longue avec des pentes douces. Elle peut aussi être envisagée en ski de randonnée nordique. Si l’enneigement est conséquent, le parking des Arolles peut ne pas être accessible, auquel cas il faut rajouter 1 heure de marche aller + retour.

La première partie se déroule sur une piste forestière exposée Nord. Le vallon d’Arclusaz finit par se découvrir et les alpages recouverts de neige se présentent à vous. A partir de là, c’est le spectacle assuré, les chalets d’alpage ensevelis sous la neige font office de jalon en pleine nature. A surveiller toutefois: le versant Ouest de la pointe des Arlicots, sensible aux avalanches qui en principe n’atteignent pas votre trace. Depuis le col, vous pourrez admirer les massifs de la Lauzière et de Belledonne. Le retour se fait via le même itinéraire.

Topo Col d’Arclusaz

2. La pointe de la Galoppaz

La Galoppe, son petit surnom, du haut de ses 1681m est visible depuis l’agglomération de Chambéry. La fréquentation est généralement au rendez-vous dès que la neige apparaît. C’est à mon sens la randonnée idéale des premières neiges pour s’échauffer dans la poudreuse. Le départ classique se fait depuis la route du col des Près mais le topo ci-dessous vous fait partir depuis le vallon de Lindar, nettement plus sauvage.

La randonnée est courte, pas plus de 4 à 5 heures et ne présente aucune difficulté, si ce n’est la dernière rampe finale assez raide. Le panorama en haut est splendide par beau temps ! En cause, on voit une grande partie des sommets des Bauges, la pointe de l’Arcold, le Trélod, les dents d’Arclusaz, le mont Colombier, Belledonne plein sud et le parc régional de la Chartreuse n’est pas en reste.

Topo Pointe de la Galoppaz

randonnée raquettes bauges pointe galoppaz

Avec ces agences de voyage partenaires, enfilez le sac à dos l’esprit tranquille ! Elles s’occupent de tout ! *

3. Le crêt du Char

randonnée raquettes bauges cret du char

Pour accéder à Bellecombe-en-Bauges, une bonne cinquantaine de minutes sont nécessaires aussi bien depuis Annecy que depuis Chambéry. En raison d’un départ assez bas, à 900m d’altitude, l’enneigement peut être faible dans un premier temps. Cette randonnée plus confidentielle et parfaite pour les débutants est pour le moins sympathique bien que l’altitude finale reste assez modeste: 1468m.

Elle permet de longer le Trélod et le roc des Boeufs, deux des sommets phares des Bauges et d’apercevoir le lac d’Annecy si l’on examine bien la vallée. Son dénivelé raisonnable en fait une excellente mise en jambes, la dernière rampe pour accéder au Crêt du Char peut sembler compliquée avec sa déclivité voire un petit risque d’avalanches en cas de grosses chutes de neige.

Topo Crêt du Char

4. Savoie Grand Revard

Je suis bien placé pour connaître les possibilités de randonnées en raquettes autour de Savoie Grand Revard. Rendez-vous à l’office du tourisme à la place centrale de la Féclaz, une station de ski de fond en Savoie pour retirer un fascicule réunissant une carte et des topos. Parmi les possibilités, toutes balisées, la Croix du Nivolet nécessite une demi-journée A/R, les crêtes de l’Orionde en haut des remontées mécaniques et le belvédère du Revard sont un régal visuel par beau temps tandis que la Croix des Bergers offre une balade typiquement jurassienne. Il est également possible de découvrir le massif des Bauges autrement.

Attention toutefois, les itinéraires, du fait de leur facilité d’accès sont très fréquentées en week-end et les beaux jours.

Topo Savoie Grand Revard

randonnée raquettes bauges savoie grand revard

5. Le Mont Pelat

randonnée raquettes bauges mont pelat

A 1543m, le Mont Pelat est le sommet de la station de ski des Aillons 1000 et est également abordable en ski de rando. Les installations du domaine skiable n’empêchent pas l’accès au sommet pour les randonneurs en raquettes. Bien au contraire, au départ du parking du Couvent, légèrement en hauteur de la station, vous aurez l’occasion de découvrir la vallée sauvage qui amène au chalet de la Fullie. Ici vous serez globalement tranquilles en forêt avant de monter sur la crête menant au Mont Pelat. Les dernières montées finales peuvent être exigeantes mais sont peu de choses au regard des panoramas imprenables offerts sur les Dents d’Arclusaz notamment. La descente se fait en boucle par le col de la Sciaz près des pistes de ski.

Une variante plus rapide du Mont Pelat est possible, en partant du Penon.

Topo Mont Pelat

6. La Croix d’Allant

Ne vous fiez pas à la photo mise en exergue, cette randonnée en raquettes se déroule entièrement sur des pistes forestières recouvertes de neige. Il se peu que l’enneigement soit faible au départ depuis le hameau de Précherel ou du Coudray à Jarsy en raison d’une basse altitude. Vous n’avez donc qu’à suivre le cheminement au sein de la forêt avant d’atteindre l’alpage très réputé pour son fromage d’estive à 1580m d’altitude. Cet itinéraire est également prisé pour le ski de randonnée.

Les vues sont spectaculaires et l’ambiance alpine est saisissante, les grands noms des Bauges sont visibles: le Trélod, le Pécloz, le mont de la Coche, les dents d’Arclusaz et que sais-je encore ! Si vous vous en sentez, vous pouvez encore continuer quelques centaines de mètres jusqu’au plan de la Limace et pas plus loin.

Topo Croix d’Allant

randonnée raquettes bauges croix dallant

* Cet article contient des liens affiliés. Pour toute transaction sur les liens présentés, votre prix reste le même mais je touche une commission. Elle contribue à financer les frais du blog et à le maintenir en vie ! Merci !

Quelle rando dans les Bauges ?

Vous l’avez compris, le massif des Bauges regorge de possibilités de randonnée en raquettes. N’hésitez pas à consulter les liens proposés sur les LesBauges.com. Il est vrai que j’aurai très bien pu aussi inclure: les chalets de la Fullie, le mont Margériaz, le Semnoz … Attention, évitez d’aborder tout départ depuis le vallon de Bonnevaux, sous peine d’être exposés au risque d’avalanches, dans cet article sur un un bivouac dans les Bauges, je parle d’un passage délicat au col d’Orgeval au pied de l’Arcalod.

Et si les Bauges ne vous suffisent pas, vous pouvez très bien aller voir du côté de la Savoie.

Bonne randonnée en raquettes à neige dans les Bauges !

S'abonner à la newsletter
1 fois par mois, je vous tiens au courant des actualités du blog. Je n'ai rien à vendre si ce n'est du partage 🙂