Le bouclage du tour du lac d’Annecy à vélo étant quasiment terminé et même si j’avais déjà emprunté par deux fois la rive Ouest sur la véloroute V62, il me tardait de découvrir l’ensemble du tour et notamment la rive Est. Bonus: je rajoute l’ascension du col de la Forclaz pour admirer le lac depuis les hauteurs.


Détails pratiques

  • Distance: 40km.
  • Dénivelé: 250m
  • Durée: une demie-journée
  • Hébergement: non nécessaire sauf si vous incluez la visite de la ville et/ou grimpez le col de la Forclaz (voir paragraphe à ce sujet). L’offre d’hébergement est pléthorique, nombreux campings vers Sévrier et Saint Jorioz
  • Difficultés: une seule, la montée de Talloires dans le sens anti-horaire avec quelques pentes sévères
  • Accès: En train à la gare d’Annecy

Si je vous présente le tour du lac d’Annecy stricto senso, ce n’est pas tout à fait le tracé que j’ai suivi puisque ma randonnée à vélo continuait sur la véloroute V62 par la variante du col de la Forclaz de Montmin et par le col de Tamié ensuite, également en variante de la véloroute V62. Néanmoins, j’ai bien réalisé le tour du lac, c’est ce qui compte !

Comment faire le tour du lac d’Annecy ?

Si la rive Ouest du lac d’Annecy accueillait depuis longtemps une voie verte pour cyclistes, la véloroute V62 que j’ai également emprunté, en remplacement d’un ancien chemin de fer entre Aneccy et Ugine, la demande ne fut que croissante pour le bouclage total de ce tour du lac d’Annecy à vélo. Le tour peut très bien s’insérer dans une randonnée plus longue, notamment sur la V62 comme je l’ai fait, il vous faudra alors peut-être parcourir deux fois la même section, mais pour le plaisir de vos yeux !

portrait_lac_annecy

chateau_menthon_saint_bernard
En cette mi-juillet nombreux sont les touristes à m’accompagner le long de cette belle balade, parfaitement introductive au vélo. Elle est presque facile si l’on prend le bon sens: dans le sens horaire. En revanche dans le sens anti horaire, la montée de Talloires pique très sérieusement, et je sais de quoi je parle pour l’avoir affronté en plein après-midi.

Le vélo à assistance électrique n’est pas nécessaire mais peut soulager les personnes peu habitués à l’effort de pédalage, surtout dans cette côte. Le reste du parcours est essentiellement plat, tout juste quelques variations de terrain. Sur l’ensemble du tour, on a rarement à faire avec les voitures ou alors sur des voies partagées à basse vitesse.

maison_ancienne_lac_annecy
La rive Ouest est de loin la plus plaisante, la piste cyclable est la reconversion d’une ancienne voie ferrée entre Annecy et Albertville dont seule la section entre Ugine et Albertville est encore existante et utilisée pour acheminer du fret local.

Par conséquent, elle est entièrement en voie verte et éloignée des voitures, plusieurs gares reconvertis en halte cycliste et de Sévrier à Saint Jorioz sont un bon prétexte pour une pause fraîcheur et les plages sont directement accessibles depuis la piste avec des crochets pour stationner les vélos. Les intersections avec les routes sont clairement indiquées et procurent un sentiment de sécurité. Le vélo semble faire partie du décor annécien, du moins sur cette rive. Je conseille le petit détour par Duingt, pour son village préservé et son château sur un semblant de péninsule, juste avant le tunnel éclairé.

gare_halte_cyclable
baie_talloires
La rive Est demande à composer avec la circulation automobile faute de place, c’est le cas notamment pour la traversée de Menthon Saint Bernard sur une route passante. De toute façon, il y a suffisamment de vélos pour obliger les automobilistes à ralentir. Ensuite, vers Veyrier le lac, la piste longe les zones résidentielles sur des routes résidentielles mais la vigilance est toujours de mise. Il a quand même fallu effectuer des travaux pour élargir la route afin de construire la piste, comme dans la baie de Talloires, très belle au demeurant.

Pour le reste, je n’ai pas assez de mots pour décrire ce qui est probablement une des plus belles pistes cyclables en France: pour un effort moindre (excepté la côte de Talloires) vous accédez à un grand lac d’eau de couleur turquoise avec vue sur les Aravis et les Bauges. Si l’on  distingue mal le Semnoz, station de ski nordique apprécié des annéciens, on distingue tout le long de la rive Ouest la Tournette culminant à 2350m. Le village de Duingt avec son château en forme de péninsule mérite le détour et peu après le tunnel éponyme, on arrive à une vue splendide sur l’ensemble du lac. De plus, la piste longe bon nombre de plages dans lesquelles il est possible de garer son vélo.

La plage bas carbone c’est possible !

paddle_lac_annecy

La variante par le col de la Forclaz de Montmin

vue_aerienne_duingt
chalet_aravis
Le col de la Forclaz est très réputé pour son départ de parapentes dans un cadre royal: le lac d’Annecy. A 1150m, le col est aussi apprécié des cyclistes pour une ascension courte … mais très rude. J’ai choisi de le grimper par le versant le moins compliqué: celui depuis Talloires, mais tout de même les pentes sont sérieuses avant les trois derniers kilomètres à plus de 10%. La première partie en balcon offre régulièrement des vues sur le lac et les Bauges, la dernière partie en forêt offre les plus grandes difficultés.

col_de_la_forclaz_lac_annecy

La pente, la chaleur, la fatigue ont d’abord eu raison de moi avant qu’un sursaut d’orgueil, – et une nectarine- ne me redonnent du courage pour terminer péniblement cette ascension. Mais lorsque le panorama s’ouvre de cette manière, j’oublie de suite les efforts consentis. La descente vers Vesonne est technique et avoir une voiture en visu devant aide beaucoup à mieux anticiper les virages. Elle offre également une incursion montagneuse dans les Aravis avec des hameaux de superbes chalets et on soupçonnerait pas la présence du lac non loin.

Au final, je recommande cette ascension aux cyclistes très sportifs et allégés, sinon, elle peut largement être escamotée par la piste cyclable classique.

Continuer après le tour du lac d’Annecy à vélo

Un autre grand lac offre également une très belle sortie cyclo-sportive, au départ de Chambéry que vous pouvez rejoindre en train depuis Annecy. Il s’agit du grand tour du lac du Bourget qui offre offre des portions en site propre entre Chambéry et Aix-les-Bains. Même si la section entre Aix et la Chautagne est partagée, le plaisir est immense de rouler au pied de superbes falaises plongeant dans le lac. Si la boucle de retour se fait plutôt dans l’avant pays savoyard, elle apporte une belle variété pour ce tour de 90 km environ.

Enfin, l’autre possible est continuer sur la V62 vers Albertville et même au delà, toujours au pied des Aravis et des Bauges. Le tour des Bauges est également un tour ludique sur 3 jours. C’est un parcours dont je reviendrais dans un autre billet.

Quelle est la distance du tour du lac d’Annecy ?

Le tour du lac d’Annecy dans sa version classique fait 40km avec un dénivelé de 250 mètres mais qui n’est pas perçu de la même manière selon le sens abordé. Si l’on rajoute la variante par le col de la Forclaz de Montmin, il faut rajouter 20 km et un dénivelé de 600m pour une ascension ardue.

Je conseille le sens horaire pour mieux aborder la côte de Talloires. Dans le sens anti horaire celle-ci pique vraiment les jambes et les débutants seront peut-être refroidis.