Vous cherchez un itinéraire à vélo pour vos prochaines vacances ? Et si vous envisagiez la Vélomaritime en Bretagne qui court de Roscoff au Mont-Saint-Michel le long de la mer ? Offrez-vous une visite de la Bretagne à travers des majestueux sites comme la côte de Granit Rose et Saint-Malo.


La véloroute fait partie du réseau européen Eurovélo 4 et sillonne, face à la Manche, le Finistère, les Côtes-d’Armor et l’Île-et-Vilaine. Je vous livre mon expérience en forme de récit, mais également mes conseils de planification et d’hébergement en camping.

Remplissez vos sacoches de vélo avec votre équipement de voyage, enfilez votre casque et partez à la découverte des voies vertes et des routes de campagne de la Bretagne, haut lieu du tourisme en France. 

Qu’est-ce que la Vélomaritime ?

Comme son nom l’indique, cet itinéraire de voyage à vélo se consacre à explorer tout le littoral français qui donne sur la Manche et la mer du Nord. Il relie Roscoff dans le Finistère dans l’ouest de la France à Bray-Dunes dans le Nord sur près de 1500 kilomètres sur des voies partagées en majorité. 

Munis de vos vélos, vous aurez l’occasion d’arpenter épisodiquement quelques voies vertes, notamment sur l’emprise d’anciennes voies ferrées. Vous traversez quelques-unes des plus belles régions de France comme : 

Les côtes bretonnes : Roscoff, la côte de Granit Rose, le cap Fréhel, Saint-Malo.
Le Cotentin : Le Mont-Saint-Michel, Carentan, Cherbourg.
La Normandie : les plages du débarquement, Deauville, les falaises de Fécamp.
Les Hauts-de-France : la baie de Somme, le Tréport, Berck sur Mer et l’arrivée à Bray-Dunes.

La Velomaritime s’intègre plus largement au sein d’un axe cyclable européen majeur : l’Eurovéloroute 4 qui s’achève à Kiev en Ukraine, terminus malheureusement déconseillé à présent. Ne vous méprenez pas, malgré son appellation maritime, la véloroute réserve un parcours vallonné avec de nombreuses côtes, notamment pour la partie bretonne. 

Depuis son ouverture officielle en 2021, des panneaux de signalisation vert et blanc assurent le balisage complet. Cette documentation devrait vous aider à avoir une vue d’ensemble entre Roscoff et Dunkerque.

vélomaritime bretagne balisage-la-velomaritime

Notre voyage sur la véloroute Eurovélo 4 Bretagne en 10 étapes

Itinéraire et carte de la Vélomaritime en Bretagne

Distance

437 km

Durée

7 à 10 jours

Dénivelé

4300 m

Jour 1

Roscoff à Morlaix : 32 km

Jour 2

Morlaix à Lannion : 68 km

Jour 3 & 4

Lannion à Trégastel : 29 km

Jour 5 et 6

Trégastel à Saint-Quay-Portrieux : 96 km

Jour 7

Saint-Quay-Portrieux à Erquy : 73 km

Jour 8 & 9

Erquy à Saint-Malo : 78 km

Jour 10

Saint-Malo au Mont-Saint-Michel : 67 km

Cet itinéraire présente un dénivelé de moyenne montagne. De nombreuses côtes peuvent dépasser une pente à 10 %, parfois 13 % sur quelques centaines de mètres. Prenez également en compte le vent et les conditions météorologiques. Sur la route, pas de routine, à chaque virage, un nouveau paysage, c’est magnifique.

Nos étapes, parfois courtes et d’autres plus longues s’adaptent aux contraintes de la Bretagne en pleine saison touristique pour la réservation de nuits en camping. Nous avons fait des détours pour visiter l’île de Batz et l’île de Bréhat. Je ne tiens pas compte des distances parcourues sur ces îles. Cet article nécessite une longue lecture, si vous désirez, vous pouvez vous rendre aux parties les plus pratiques :

Quel est mon avis sur la Vélomaritime ?

En quelques mots : je recommande la Vélomaritime pour tout cyclotouriste entrainé. Les sites et curiosités touristiques immanquables se trouvent sur votre chemin.

Comment se loger sur la Vélomaritime ?

Nous avons privilégié les campings qu’il convient de réserver en avance. Je fournis un tableau récapitulatif dans ce lien.

Comment se rendre en train sur la Vélomaritime ?

Le train représente le moyen de transport le plus simple pour se rendre sur la Vélomaritime. 4 gares se trouvent sur l’itinéraire et je vous donne les détails !

vélomaritime bretagne maison-typique-ile-de-batz
vélomaritime bretagne maison-typique-cote-bretonne
vélomaritime bretagne maison-cote-granit-rose

Jour 1 : de Roscoff à Morlaix — 32 km

Nous quittons de bonne heure le camping à Saint-Martin-des-Champs pour rejoindre au plus vite Roscoff sur les routes départementales et nous rendre sur l’île de Batz. Durant la journée, Roscoff se remplit de touristes venus se prélasser sur les plages et se promener dans les rues. 

Sur le chemin du retour au camping, nous affrontons les premières côtes au gré des petites routes agricoles qui sillonnent au plus près de charmantes maisons bretonnes. Quelques plages non loin de notre route appellent à quelques détours. Des aménagements cyclables sécurisent les traversées de routes passantes. Nous utilisons quelques sentiers, qui parfois, réservent de brusques côtes au détour de virages.

Le village de Prat-Allouet marque l’approche d’une section de deux kilomètres aux pentes modérées qui nécessite l’emploi du petit plateau. S’ensuit une descente avant de nombreuses autres côtes jusqu’à Saint-Martin-des-Champs. Même l’accès au camping nécessite l’ascension d’une côte, mieux vaut ne pas avoir les sacoches trop chargées !

vélomaritime bretagne cycliste-ile-de-batz

Jour 2 : de Morlaix à Lannion — 68 km

La descente vers le centre-ville de Morlaix, bouclée en une poignée de minutes, nous projette dans un étroit couloir ombragé. Au pied de l’impressionnant viaduc ferroviaire, haut de 62 mètres, quelques ruelles réservent des maisons à colombage. Finalement, seul le port trahit la présence de la mer à quelques kilomètres. 

La sortie de la ville nous met directement dans l’ambiance. Le virage à droite annonce la première d’une longue série de côtes. En 60 kilomètres, nous allons enchaîner sept côtes, sans compter les faux plats, pour un dénivelé positif de 800 mètres.

La piste cyclable, durant de longs kilomètres parcourus lentement, tourne autour de Plougasnou. De nombreux panneaux indiquent la localité à chaque fois et nous donnent l’impression de ne pas nous approcher de Lannion. J’admets tester mes limites : monter un col pendant une ou deux heures ne me pose pas de problème, mais chaque côte remet en jeu ma manière de concevoir le voyage à vélo. Heureusement, nous gardons le moral et parions sur la capacité de nos corps à s’habituer.

Mais, quels paysages ! 

vélomaritime bretagne cylotouriste-cote-mer-velomaritime

Chaque virage donne l’occasion d’apprécier de belles maisons, d’apercevoir la côte, d’examiner les forêts et les nombreux fleuves qui se jettent dans la Manche. Le contact avec les automobilistes reste moindre grâce notamment aux pistes forestières et sentiers que la Vélomaritime nous fait emprunter. Chaque escalade offre l’occasion d’observer un superbe panorama sur les plages et baies entourées de maisons blanches ou en pierre de granit. Mais on peut également prédire quand surviendra la prochaine si l’on aperçoit un cycliste au loin.

vélomaritime bretagne cyclotouristes-chemin-terre-velomaritime
vélomaritime bretagne cyclotouriste-chemin-velomaritime-1

Jour 3 et 4 : de Lannion à Trégastel — 29 km

Parlons de ces cyclistes. Chaque croisement offre l’occasion d’un petit geste de main fraternel pour se saluer et se donner du courage, surtout en bas d’une côte. La météo fraîche du matin nous incite à nous promener dans Lannion avant l’afflux touristique. Les maisons à colombage et les pierres granitiques cachent l’approche de la côte de Granit Rose.

vélomaritime bretagne brouillard-cycliste
vélomaritime bretagne rues-de-lannion

Un crachin typiquement breton nous poursuit jusqu’à la pointe de Bihit à Trébeurden. Les petites routes dans les terres bretonnes nous tiennent éloignés, avec bonheur, des importants flux de passages sur la route principale. Sous un beau temps enfin de la partie, l’île Grande et sa réserve d’animaux sauvages non autonomes nous occupent avant l’arrivée au camping.

L’étape s’avère très courte, car nous désirons rester sur place au cœur de la côte de Granit Rose. Si nous aimons le vélo, nous apprécions également la marche et seul le sentier des douaniers GR34 approche de plus près les fameuses roches roses. Trois zones dans le monde présentent cette caractéristique géologique. On les trouve en Corse, en Chine et donc ici, grâce à la couleur rose du feldspath, qui se distingue généralement par sa couleur blanche.

Pour échapper à la foule, prenez la route aux premières heures ou faites vos visites tôt !

Ne serait-ce que pour approcher le phare de Ploumanac’h : venez avant 9h30. À notre arrivée, le parking restait vide, deux heures plus tard, les voitures cherchaient désespérément une place pour finalement se garer jusqu’à deux kilomètres à la ronde.

L’iconique phare aux pierres roses fait face à la maison du littoral. Sa visite permet de mieux comprendre l’écosystème marin et la géologie locale. Ainsi le granit rose n’a plus de secret pour nous. 

Bon j’ai déjà tout oublié depuis… 

Le chemin à la ronde nous mène à la découverte des rochers les plus curieux que la côte réserve. De mes photos, je n’ai conservé que celle de la tête de baleine.

vélomaritime bretagne coucher-de-soleil-landrellec
vélomaritime bretagne phare-de-ploumanac-h
vélomaritime bretagne rocher-baleine-cote-granit-rose

Pour achever votre visite de la côte, les 7 îles, dont la fameuse île aux moines, érigées en sanctuaire d’oiseaux rares et protégés, méritent d’être considérées. Des excursions en bateau rapprochent les touristes des îles, cependant la meilleure période pour observer les animaux sauvages court de l’automne au printemps !

Mon conseil pour cette partie du voyage : pédaler tôt !

Jour 5 et 6 : de Trégastel à Saint-Quay-Portrieux — 96 km

L’île de Bréhat se dresse en objectif de la journée, l’embarcadère à l’Arcouest nécessite 8 kilomètres de route depuis Paimpol.

L’étape se déroule principalement dans de vastes prairies agricoles, de blé, de choux et de poireaux. L’agriculture représente une activité économique de la région avec le tourisme bien sûr. La traversée de ces champs permet de temporiser les côtes, moins brutales. Nous arpentons de nombreuses sections en gravel ludiques et qui demandent une certaine agilité de pilotage avec les sacoches à l’arrière. 

La pluie nous accompagne un instant jusqu’à la traversée de Tréguier, une ancienne cité épiscopale. Le timing ne nous permet pas une brève visite et de toute façon, tant mieux, car la côte la plus dure, et de loin, nous attend après un virage en angle droit traître. 

Un panneau 15 % achève de m’impressionner devant ce mur, qui ne s’élève pourtant que de 60 mètres. J’appuie le plus fort possible sur les pédales, bouche grande ouverte pour me hisser exténué en haut. Margaux, qui d’ordinaire passe toutes les côtes, met pied à terre. Je cours pour lui faciliter la vie : pousser le vélo lui demande beaucoup d’énergie. 8 km nous sépare de Paimpol de l’embarcadère de l’Arcouest d’où circulent les navettes pour Bréhat.

vélomaritime bretagne cyclistes-cote-de-treguier

Un détour recommandé et plaisant sur l’île de Bréhat

Si vous avez le temps et les moyens de vous organiser en dehors de la Vélomaritime, je recommande la visite de l’île de Bréhat. Envisagez une nuit sur place au camping.

Le cheminement au-delà de Paimpol nous emmène sur une succession de pointes autour des falaises de Plouha : la pointe de Kerarzic, la pointe Kermor et enfin la pointe Minard à quelques hectomètres de la voie cyclable. 

vélomaritime bretagne falaises-bretagne

Les panoramas s’avèrent assourdissants avec en ligne de mire la baie de Saint-Brieuc et au loin le cap Fréhel, tous deux sur notre route. La descente sur Bréhec sollicite nos freins à patins jusqu’à émettre quelques bruits stridents. Jusqu’à Saint-Quay-Portrieux, la route s’écarte de la côte et l’arrivée, au sommet d’une côte, au camping du soir remplit sa promesse de belle vue sur l’océan !

vélomaritime bretagne affaires-de-velo-pluie-bretagne
vélomaritime bretagne chaussettes-sales-sur-velo
vélomaritime bretagne saletes-sur-pedalier-velo

Jour 7 : De Saint-Quay-Portrieux à Erquy — 73 km

Cette étape arpente successivement les villages d’Étables-sur-Mer, Binic, Pordic, Plérin et des zones artisanales, industrielles et commerciales. Ces routes évitent les grands axes routiers autour de la préfecture des Côtes-d’Armor. Une section réserve le privilège d’une voie verte sur le superbe viaduc de Douvenant qui donne vue sur la mer. 

vélomaritime bretagne viaduc-voie-verte-velomaritime

Nous longeons la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc jusqu’à Yffiniac. Malgré la mer retirée de plusieurs kilomètres, la baie reste une vaste zone humide au travers des anses, des points et des grèves. Malheureusement, la pollution des algues vertes, toxiques en été, sévit toujours et restreint la fréquentation de certaines plages, ne serait-ce que pour marcher.

La mer refait son apparition à Pléneuf-Val-André, lieu de villégiature local pour se baigner sur les plages de sable blanc. La température présumée de l’eau n’attire pas vraiment Margaux, pourtant excellente nageuse. Le viaduc de Caroual annonce l’approche de la station balnéaire d’Erquy lové au pied de rudes pentes. Malgré une belle côte, nous montons sans hésitation au Grand Site de France du cap d’Erquy. 

Un parking à vélo épargne une marche d’approche d’un kilomètre et demi. Les aménagements piétons du site tentent de protéger la flore fragile du littoral breton. Nous observons les avancées de falaise de granit qui se jettent dans la mer et les landes rasantes qui jonchent le sol. Au loin, la baie de Saint-Brieuc rappelle combien les coups de pédale à vélo nous transportent rapidement avec grande liberté.

vélomaritime bretagne panorama-cap-erquy

Jour 8 et 9 : De Erquy à Saint-Malo — 78 km

La proximité du cap Fréhel, à trois kilomètres de notre route, représente un des moments forts de la randonnée à vélo. Je répète mon conseil de venir à 9h30 sur place. Vous profiterez de ce moment de contemplation avec calme. Nous devinons les îles Chausey ainsi que Dinard et Saint-Malo, notre objectif du soir.

vélomaritime bretagne route-cyclotourisme-velomaritime
vélomaritime bretagne paysage-cap-frehel

La météo s’annonce mitigée et nous incite à rebrousser chemin rapidement. Nous croyons, à tort, rendre visite au Premier ministre à Matignon :). Le balisage de la Vélomaritime rencontre ici son seul véritable mystère. Un panneau indique Saint-Malo à 33 km, tandis que mon application GPS, OSMand, m’indique 47 km. Soit environ une heure de vélo non stop. La différence provient du choix de franchissement de la Rance.

Attention : pont du barrage de la Rance entre Dinard et Saint-Malo

Aux dernières nouvelles, aucun aménagement cyclable ne permet cette traversée. Il vaut mieux suivre le tracé officiel qui passe par le pont de Plouër-sur-Rance.

Le cheminement, avec un faible intérêt, par le pont en amont donne un furieux coup d’accélérateur à notre rythme. Le fleuve de la Rance marque la frontière avec le département de l’île et Vilaine. Seul l’un des plus beaux villages de France de Saint-Suliac requiert un bref arrêt. Le temps nous presse d’arriver à la cité corsaire et à notre logement.

vélomaritime bretagne route-cyclotouriste

Une journée sur place suffit pour visiter les remparts et le centre-ville historique de Saint-Malo. 15 ans après ma dernière visite, son architecture reste superbe.

vélomaritime bretagne saint-malo
vélomaritime bretagne fort-national-saint-malo

Visiter Saint-Malo en une journée.

Au delà du centre historique de Saint-Malo et des fortifications de Vauban, je suggère de faire un tour au musée d’Histoire de la ville (en reconstruction), au Fort National et de vous promener à l’île du Grand Bé lors d’une marée basse. La demeure de Corsaire nous intéressait, mais la foule présente nous a rebuté.

Jour 10 : De Saint-Malo au Mont-Saint-Michel — 67 km

Au sortir de Saint-Malo, quelque chose change. Les coups de pédale s’avèrent faciles. Ah oui, les côtes s’adoucissent ! Nous filons vers la baie du Mont-Saint-Michel sur un long tronçon tout plat de près de 40 kilomètres. 

Le Mont-Saint-Michel apparaît au loin et sert de décor somptueux pour les travailleurs et agriculteurs de conchyliculture. La véloroute jongle avec la route de la baie au travers de Saint-Benoît-des-Ondes et de Cherrueix pour éviter les nombreuses voitures.

Au lieu-dit Chapelle Sainte-Anne, le chemin de halage nous accompagne jusqu’à Beauvoir. Les derniers kilomètres nous exposent au vent, qui vient de toutes parts.

Au terminus de la terre ferme, de nombreuses installations bétonnées accueillent les touristes. Le Mont-Saint-Michel possède un tel prestige qu’il est fréquenté 24h/24. Classé aux monuments historiques et au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’îlot constitue un haut lieu du christianisme.

vélomaritime bretagne cycliste-baie-mont-saint-michel

Nous nous levons à 6h pour accéder au site précisément à 7h50 dans un calme relatif. À cette heure-là, des espaces disponibles près des remparts laissent de quoi garer son vélo. Je trouve dommage qu’aucun parking ne soit aménagé. La file d’attente pour visiter l’abbaye du Mont-Saint-Michel se remplit dès 8h20, soit 40 minutes avant l’ouverture des portes.

vélomaritime bretagne mont-saint-michel-soir
vélomaritime bretagne mont-saint-michel-matin
vélomaritime bretagne mont-saint-michel-coucher-de-soleil

Visiter le Mont-Saint-Michel en quelques heures

Vu la fréquentation, vous aurez du mal à passer plus que quelques heures sur place. Le tour de l’îlot se veut rapide, on repasse souvent au même endroit. L’abbaye du Mont-Saint-Michel procure une vue splendide sur la baie qui peut aussi faire l’objet d’excursions accompagnées à pied ou à cheval.

Partez à vélo l’esprit tranquille !

Ces agences de voyage partenaires s’occupent de tout pour vous offrir un séjour les pieds sous la table !

Détours et variantes possibles : Île de Batz, île de Bréhat

Comme je l’ai régulièrement souligné à travers mon expérience, nous avons profité de la proximité de l’île de Batz et de l’île de Bréhat pour les visiter.

Quoiqu’il en soit, je rappelle le mot d’ordre principal : pas de vélo sur les sentiers du littoral !

Île de Batz au départ de Roscoff

Venir à l’île de Batz depuis l’embarcadère de Roscoff

La navette pour l’île de Batz ne nécessite pas de réservation et un onéreux tarif s’applique aux vélos. C’est toujours préférable que de louer un vélo sur place.

La superficie de 3,7 km² de l’île de Batz autorise une agréable visite à la journée. La principale activité économique, après le tourisme, provient de l’agriculture avec la culture de choux, patates du fait de la protection de l’île apportée par le continent. 

Pédaler en soi représente la principale activité de découverte sur les petites côtes et les routes de campagne désertées des voitures. Vous pourrez découvrir des curiosités géologiques, des phares et parcourir à pied des plages. J’ai senti une vraie douceur de vie au travers de ces charmantes maisons côtières.

Attention toutefois à bien cohabiter avec les piétons. Un camping permet de vous abriter si vous voulez rester plus longtemps.

vélomaritime bretagne maison-ile-de-batz
vélomaritime bretagne cyclotouriste-ile-de-batz
vélomaritime bretagne plage-ile-de-batz

Île de Bréhat au départ de l’Arcouest

Venir à l’île de Bréhat depuis l’embacardère de l’Arcouest

La visite de l’île de Bréhat nécessite plus d’organisation. La compagnie Sur Mer Brehat propose un tarif légèrement plus accessible avec les vélos que son concurrent. En revanche, vous serez contraints de prendre la navette uniquement en après-midi pour un retour jusqu’en fin de matinée.

Vous devez impérativement vous rendre sur Bréhat à contre-sens du flux touristique, par ailleurs limité à 4700 touristes par jour durant l’été.

Le camping de Bréhat, à proximité du fort de Bréhat, abrite notre tente entre deux virées à vélo. Vidée de ses touristes, après 18 h et avant 10 h, la magie de l’île s’exprime à merveille. Quel privilège, personne dans les rues. Nous tombons sous le charme et comprenons son intérêt touristique au travers des murets qui bordent les maisons en pierre de granit. Les routes en toboggan se succèdent ainsi que les changements de direction brusques.

En réalité, toute l’île peut se parcourir hors des routes, profitez des capacités de votre vélo touring ou gravel pour vous éclater ! Mon app OSMand nous a fait souvent sortir des sentiers battus. 

vélomaritime bretagne cyclotouriste-ruelles-brehat

Successivement, nous nous rendons à l’autre bout de l’île à la pointe du Paon, symbolisée par le phare. On y découvre une côte sauvage de granit découpé. Le phare du Rosédo mérite moins le détour, mais le chemin de traverse qui le longe revêt un caractère ludique à nos coups de pédale. La chapelle Saint-Michel mérite l’ascension tout comme la Croix Maudez (attention aux propriétés privées) et j’en passe.

vélomaritime bretagne cote-bretonne-brehat
vélomaritime bretagne brehat-a-velo
vélomaritime bretagne maisons-ruelles-brehat

Mon avis sur la Vélomaritime en Bretagne

Si vous avez lu toute mon expérience, déjà je vous félicite.

C’est mon premier voyage à vélo sur un itinéraire intégralement balisé. De ne pas avoir le nez rivé en permanence sur le smartphone tranquillise l’esprit. L’itinéraire aborde les grands sites touristiques qui peuplent le nord de la Bretagne avec Roscoff, Morlaix, Lannion, la côte de Granit Rose, Bréhat, Saint-Brieuc, Erquy, le cap Fréhel et Saint-Malo. J’en ai pris plein les yeux !

vélomaritime bretagne cote-de-granit-rose
vélomaritime bretagne le-dourduff-en-mer
vélomaritime bretagne panorama-plage-grande-ile

Clairement, ce tronçon breton se destine aux cyclistes aguerris ! Prévoyez des pignons et plateaux de quoi rouler tout à gauche. De mon côté j’ai du 24*32 et un 34 à l’arrière constituerait également un bon choix pour certaines côtes. Si c’est votre premier voyage à vélo, je suggère plutôt la Vélodyssée sur toute la côte Atlantique plus douce et adaptée à la famille. Regardez également la véloroute dans les Hauts-de-France parcouru par Laurène.

La fréquentation touristique de la Bretagne nécessite de réserver ses logements et de figer les étapes. Ménagez-vous, constituez des étapes adaptées et prenez des journées de repos, vous trouverez toujours quelque chose à visiter, même à pied. 

Pour ces dernières lignes, je tiens à vous expliquer pourquoi j’invite à visiter les sites touristiques tôt : la cohabitation avec les voitures et les cars sur la route reste délicate. Sur une petite route passante, un minicar manque de m’envoyer au fossé. Par deux fois, des voitures qui dépassent imprudemment Margaux font décrocher une de ses sacoches. Mais la plupart du temps, les voitures nous laissaient tranquilles !

vélomaritime bretagne cyclistes-fin-velomaritime

Vous cherchez d’autres itinéraires ? Découvrez mes autres voyages à vélo sur le blog ou directement ci-dessous !

Comment accéder à l’itinéraire cyclable de l’Eurovélo 4 en Bretagne ?

Accessible en TER depuis Rennes en 1 h 40.

La vélomaritime passe à Morlaix. 

Emplacements vélo gratuit sauf en période d’été. Tout trajet en train avec son vélo nécessite une réservation de 1 € par vélo en plus du prix du billet. 

Accessible en TER depuis Rennes en 52 min.

La vélomaritime passe dans la baie de Saint-Brieuc.

Emplacements vélo gratuit sauf en période d’été. Tout trajet en train avec son vélo nécessite une réservation de 1 € par vélo en plus du prix du billet. 

Accessible en TER depuis Rennes en 50 min.

La vélomaritime passe à Saint-Malo.

Emplacements vélo gratuit sauf en période d’été. Tout trajet en train avec son vélo nécessite une réservation de 1 € par vélo en plus du prix du billet. 

Accessible en TER depuis Rennes en 50 min

Le Mont-Saint-Michel se situe à 10 kilomètres à vélo intégralement sur une voie verte

Emplacements vélo gratuits. Rame dédiée aux vélos, mais manque de place en période d’été.

Comme je l’ai précisé en début d’article, la meilleure solution pour se rendre d’un bout à l’autre du parcours cyclable reste de prendre le train. Je n’ai pas étudié les lignes de cars et de bus pour vous rendre à Roscoff ou le Mont-Saint-Michel.

Où dormir sur la Vélo Maritime Eurovélo 4 : campings, chambres d’hôte ?

ÉtapeDépartArrivéeKmCampingRemarque
Jour 1RoscoffMorlaix32Camping Verger de MorlaixCamping nature, beaucoup de vélos. Très agréable.
Jour 2MorlaixLannion68Camping des Deux RivesLarge emplacement, au calme.
Jour 3 & 4LannionTrégastel29Camping Municipal LandrellecLe moins cher, accepte les randonneurs, mais peu d’espace. Usine à gaz.
Jour 5 & 6TrégastelSaint-Quay-Portrieux (nuit à Bréhat entre deux)96Camping BellevueGros camping, tarif randonneur, accueil agréable et emplacement privilégié.
Jour 7Saint-Quay-PortrieuxErquy73Camping Saint-MichelGros camping, tarif randonneur, mais peu d’espaces. La plage en face.
Jour 8 & 9ErquySaint-Malo78Chambre d’hôtes — La Ville PépinAccueil vélo au top. Parfait pour se reposer en plein centre-ville.
Jour 10Saint-MaloMont Saint-Michel67Camping Mont-Saint-MichelGros camping, large emplacement. Le seul moyen économique pour se rapprocher au plus près du Mont-Saint-Michel.

Autres logements éco-responsables qui se situent sur votre route et que je vous conseille. Vous serez forcément bien accueillis avec des prix modérés autour de 80 à100€ la nuit :

S'abonner à la newsletter
1 fois par mois, je vous tiens au courant des actualités du blog. Je n'ai rien à vendre si ce n'est du partage 🙂