Le ski de randonnée nordique se fait de plus en plus une place parmi les sports d’hiver dans les Alpes. Hybride parfait entre le ski de randonnée et le ski nordique, il permet d’allier le plaisir de la glisse sur la neige en dehors des stations de ski. Reste alors la question de comment choisir ses skis de randonnée nordique ? Dans cet article, je vous donne des éclairages.


Cet article a pour vocation de vous faire découvrir cette pratique du ski backcountry ou ski de rando nordique qui prend place en dehors des pistes de ski de fond ou alpin. On la retrouve ainsi dans les massifs de moyenne montagne en France : le Vercors, les Bauges, le Jura et le Massif central mais également en Europe de l’est et du nord. S’il faut chausser les peaux de phoque pour les montées, souvent effectuées en conversion, le talon libre et la glisse naturelle s’expriment le reste du temps avec grand plaisir sur une neige naturelle.

Au delà de la pratique, vous découvrirez mes conseils pour bien choisir votre matériel, que cela soit les skis, les fixations, les chaussures et autres accessoires. J’ai eu l’occasion de tester plusieurs marques avant de choisir mon matériel, ainsi mon retour se veut concret.

Qu’est-ce que le ski de randonnée nordique ?

Quelle est la différence entre ski alpin et ski nordique ?

Le ski de rando nordique (SRN) se présente comme le compromis entre le ski de rando alpin (SRA) en montagne, le ski alpin et le ski nordique sur des pistes tracées. Sa portée se destine aux grands espaces, aux plateaux, aux combes, aux vallons, aux forêts. Les montées et descentes se veulent en pentes douces. Cette pratique se tourne vers l’immersion en nature sauvage.

Si je devais résumer les disciplines citées :

  • Ski de randonnée nordique (SRN) : ski hors piste de moyenne montagne en toute neige.
  • Ski de fond ou ski nordique : ski léger, deux styles différents pour évoluer sur pistes légèrement vallonnés.
  • Ski de randonnée alpin (SRA) : ski pour réaliser des ascensions et descendre en toute neige et en hors piste. Sur piste, on appelle cela le ski alpin.
ski de randonnée nordique P1010934

Dans ce tableau récapitule les points communs du SRN avec les deux autres:

caractéristiques venant du ski de fondcaractéristiques venant du ski de randonnée alpin
Évolution en style classique avec des écailles pour aider dans des montées douces.Utilisation des peaux de phoque possible sur des terrains accidentés.
Talon toujours libre y compris en descente ce qui permet d’exécuter des virages type telemark.Les skis peuvent être équipés de carres pour un meilleur contrôle en descente.
Selon le programme choisi, les lignes de côte et la cambrure s’en rapprochent.Selon le programme choisi, les lignes de côte s’en rapprochent.
Certaines fixations sont similaires et des chaussures souples.Certaines chaussures peuvent être rigides.
Maîtrise des skis plus aléatoire en descente (et selon fixation et chaussures).Stabilité à plat et en toute neige.

Quel est le ski le plus polyvalent ?

ski de randonnée nordique randonneur ski

Comme vous le voyez avec ce tableau, la principale différence est le talon qui reste toujours libre ce qui possède une influence pour l’appréhension des descentes. D’autres limites existent également :

  • Les descentes aux pentes modérées (< 25°) sont plus appropriées, à moins d’être très bon skieur.
  • Malgré les écailles aux skis, les peaux de phoque restent nécessaires
  • Selon le programme choisi (skis, fixations, chaussures), on privilégie la glisse à plat ou le maintien en descente ou le compromis

Comme vous le verrez plus bas, avec un programme type nordique, vous pourrez même aller sur les pistes de ski de fond, ou alors avec un programme type descente, vous pourrez envisager de pratiquer le télémark en station ! Quoiqu’il en soit, ce type de ski backcountry demeure très polyvalent. Acquéir une bonnetechnique en descente de ski de randonnée nordique demande du temps et naturellement plus aisé si l’on possède un bon niveau de ski alpin.

Comment bien choisir ses skis de randonnée nordique ?

Avant de choisir son matériel de ski de randonnée nordique, il y a des grandes chances que l’environnement de votre aventure s’avère vallonné et nécessite du matériel polyvalent : un peu de glisse, une bonne stabilité et de quoi faire des virages dans les descentes.

Je vous invite à un test des skis de randonnée nordique (et si possible différents modèles, fixations et types de chaussures) pour vous faire une idée. C’est exactement comme cela que je suis parvenu à définir mon pack de skis de randonnée nordique, que l’on retrouve dans tous les magasins outdoor :

  • skis : Madshus Epoch 68
  • chaussures : Crispi Svartisen 75mm
  • fixations : Voile HD Mountaineer 3-Pin
ski de randonnée nordique skis srn laponie

Si le matériel choisi convient bien pour des sorties en ski de randonnée nordique dans le Jura ou le Vercors, il est surdimensionné pour les plateaux de Laponie. Les skieurs utilisent plutôt des skis fins et longs proche de skis nordiques, plus adaptés à leurs vallées larges et au relief limité.

N’hésitez pas à consulter mon article sur l’habillement en randonnée en Hiver pour compléter votre équipement de ski.

Les skis de rando nordique avec les marques Fischer, Madhus, Rossignol …

Fischer, Madshus et Rossignol se partagent majoritairement le marché des skis. En dehors de l’aspect esthétique, les modèles n’évoluent que peu, signe de leur fiabilité et leur réussite. En premier, considérez la largeur des skis selon les lignes de côte proposées. Le nombre au milieu représente la largeur au patin :

Profil “forêt & large vallée”Profil polyvalentProfil “descente”
Fischer Spider 62 Crown Xtralite
62-52-60 mm (spatule , patin , talon)
Madshus Epoch 68
99-68-84mm
Fischer S-Bound 112 Crown/Dual-Skin Xtralite
112 – 78 – 95 mm
Peuvent être utilisés en ski de fond style classique.Skis polyvalents.Peuvent être utilisés en ski alpin avec une bonne technique.

Maintenant, Considérez la taille des skis de randonnée nordique. En général, la longueur des skis équivaut à celle de votre taille. Néanmoins des petites subtilités apparaissent :

Longueur = taille + 5/10 cmLongueur = tailleLongueur = taille – 5/10 cm
Plus adapté pour des traversées sur large vallée / forêt.Pour des skis polyvalents.Facilite les virages en descente.
Très bonne glisse mais demande de la technique en descente.Passe partout, bonne glise et bon maintien en descenteMoins de glisse à plat.

Le dernier détail à penser est celui du portage si vous partez pour une excursion. Pour plusieurs quelques jours, un sac à dos bien chargé fera l’affaire. En revanche pour une expédition d’une semaine ou plus, la pulka devient plus adéquate et doit être prise en compte pour le choix de vos skis. De choisir des skis plus larges aide à une meilleure portance.

Les fixations avec deux principales normes NNN-BC et 75 mm

Concentrons nous sur les deux principaux types de fixations que l’on retrouve sur de nombreuses paires de skis. Récemment, Rotefella a sorti une nouvelle norme avec sa Xplore certainement intéressante.

NNN-BC75 mm
Se rapproche des normes de ski nordique avec une facilité de mise en œuvre.Représente la norme historique, 75 mm étant la largeur du bec de la chaussure
Offre une meilleure glisse et plus adaptée pour des skis longs et étroits.S’avère plus compliquée à utiliser en cas de gel et de neige sur la fixation
Demande un très bon niveau de maîtrise pour les descentes.Offre une meilleur maîtrise en descente surtout avec l’utilisation de câbles pour maintenir le pied

Des câbles peuvent équiper des fixations 75 mm, ce qui lui procure un avantage supplémentaire. Cela assure un maintien supplémentaire des pieds lors des descentes. La marque Voilé propose plusieurs modèles selon les besoins.

Les chaussures en cuir, souples, mi rigides ou rigides

L’offre des chaussures de SRN suit la même logique que pour les skis et les fixations. Veillez à bien choisir les chaussures au regard de la norme de fixations choisie. En général, les fabricants proposent les chaussures dans plusieurs normes, y compris Rotefella Xplore la dernière née.

Voici mon retour d’expérience sur les différents types de chaussures :

  • Des chaussures souples proches du ski nordique. Se maintenir en descente s’est avérée compliqué en revanche, la propulsion due à la souplesse de la chaussure procure une excellente glisse.
  • Des chaussures rigides qui rappellent celles du ski alpin. Elles s’avèrent parfaites pour le maintien en descente avec de nombreux virages. En revanche, la glisse demeure réduite en raison de la ridigité.
  • Des chaussures semi-rigides réunit les avantages et inconvénients de deux. Elle assure une bonne glisse et un bon maintien en descente, surtout avec des fixations câblées.

Pour le choix de votre paire de chaussures de ski de rando, survezillez quelques points :

  • Vérifiez la membrane utilisée et l’isolation thermique offerte.
  • Essayez-les, autant que possible en magasin. Elles peuvent servir pour le portage des skis et demandent à ce que le cuir travaille pour s’adapter à la morphologie de vos pieds.
  • Choisissez plutôt des matériaux en cuir plus durables mais des parties en plastique aident également à rigidifier la chaussure.

Les peaux de phoque, élément indispensable pour les montées

Les peaux de phoque restent indispensables pour accompagner vos skis de randonnée nordique. La moindre colline ou section en devers gelée peut contraindre à chausser les peaux de phoque.

Bien sur, selon la qualité de la neige, grimper une route forestière sans peaux sera possible mais avec des peaux, vous économisez de l’énergie. A mon sens il est illusoire de vouloir traverser le plateau du Vercors sans peaux de phoque, à moins d’une très bonne maîtrise technique. Il m’est arrivé de louer des skis sans peaux de phoque, l’expérience n’en fut que délicate. Le moindre mouvement de terrain me faisait forcer sur les appuis.

Pour choisis vos peaux de phoque : prenez la largeur de peaux se rapprochant le plus des lignes de côte du patin. Dans votre calcul, pensez-bien à enlever 4 mm, la largeur des carres, à la largeur du patin pour obtenir votre largeur de peaux à acheter. Par exemple, sur des skis aux lignes de côtes 99-68-84mm, des peaux de phoque de largeur 62 mm iront très bien.

Les bâtons de randonnée, solides et avec deux brins

Les bâtons demeurent indispensables et inclure leur polyvalence pour l’été représente un argument de chois. Voici mon retour :

  • L’idéal est de prendre des bâtons monobrins.
  • Le compromis est de prendre des télescopiques à 2 brins. Komperdell propose de bons modèles.
  • Ils doivent avoir des rondelles pour la neige.

* Cet article contient des liens affiliés. Pour toute transaction sur les liens présentés, votre prix reste le même mais je touche une commission. Elle contribue à financer les frais du blog et à le maintenir en vie ! Merci !

Avec ces agences de voyage partenaires, enfilez le sac à dos l’esprit tranquille ! Elles s’occupent de tout ! *

Où faire du ski de randonnée nordique ?

Ce site de passionnés propose des topos et des retours d’expérience sur un large périmètre de pratique allant de la balade à l’expédition. Avoir un bon niveau en ski nordique, de savoir contrôler et se maintenir sur des skis étroits favorise une bonne expérience de cette pratique. Les descentes, même courtes, peuvent s’avérer délicates, posséder également un bon niveau de ski alpin demeure adéquat.

Le ski backcountry se pratique régulièrement dans les pays nordiques pour lesquels les grands espaces sont légion : Suède, Norvège, Finlande, Canada et d’Europe centrale. En France, les terrains de jeux appropriés sont les moyennes montagnes des Vosges, du Jura, du Massif Central et certaines parties des Alpes.

Personnellement j’ai effectué plusieurs sorties à la journée dans les Bauges, le Vercors, le Beaufortain et même Belledonne. On peut exploiter les cartes topographiques pour identifier les pistes forestières aux pentes douces, il faut tout de même qu’elles offrent une récompense avec une vue au bout et qu’elles ne soient pas fréquentées par des 4×4. La limite principale est dorénavant le réchauffement climatique qui nécessite de trouver la neige plus en altitude.

ski de randonnée nordique P1010890

Ci-contre, une petite vidéo réalisée avec les moyens du bord de ma randonnée à ski sur la Kungsleden en Laponie suédoise.

Il reste envisageable, selon le niveau de neige, de planifier des sorties sur plusieurs jours pour offrir une plus grande immersion à travers

  • La grande Traversée du Jura & celle du Haut Bugey.
  • La haute route des Escartons dans le Queyras.
  • La traversée des hauts plateaux du Vercors.
  • Le Capcir, les monts Lozère, le Champsaur.

En Europe, on trouve d’excellents terrains de jeux :

  • Le Hardangervidda, le Jotunheinmen, le Dovrefjell en Norvège.
  • La Padjelantaleden, la Kungsleden en Laponie suédoise.
  • Les parcs nationaux en Finlande.
  • Le secteur du Marchairuz dans le Jura suisse.

Vous avez envie de vous mettre au SRN. Je vous offre quelques liens vers mes expériences de randonnée à ski avec nuit en cabane. Si vous préférez une discipline pour douce, j’ai ce qu’il faut avec la marche en raquettes.

S'abonner à la newsletter
1 fois par mois, je vous tiens au courant des actualités du blog. Je n'ai rien à vendre si ce n'est du partage 🙂