En Italie, visiter les Cinque Terre en Italie, un parc national célèbre pour son relief plongeant, au travers de villages photogéniques aux façades colorées, dans la mer de Ligurie fait partie probablement de votre liste de voyage. Profitant d’un voyage en Italie en train, nous y faisons le détour.


touristes_cinque_terre

Jusqu’alors j’avais vaguement entendu parler des Cinque Terre, les “cinq terres” en Italie pour avoir notamment vu nombre de photos de couchers de soleil mettant en scène des villages s’étirant des collines jusqu’à la mer. Sans trop en savoir plus sur leur situation en Italie, je ne m’étais pas plus épanché que cela sur cette destination.

Pourtant située pas si loin de la France, sur la Riviera Italienne en Ligure, les Cinque Terre, symbolisés par les villages de Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso, sont non seulement un parc national depuis 1999 mais sont également classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997.

escaliers_vernazza

A la fois, face à la mer de Ligurie et plus loin à la Corse que j’ai traversé à vélo et, au pied de collines à plus de 800m d’altitude, la situation géographique des Cinque Terre est exposée aux aléas climatiques. Par exemple, en 2011, suite à des averses de pluie torrentielles des coulées de boue ont enseveli Vernazza. Depuis, l’association Save Vernazza s’applique à préserver la commune. Toutefois, sans trop me tromper, avec les Cinque Terre, site touristique majeur en Italie, on tient là un symbole du tourisme de masse. Par exemple, à Vernazza, les contraintes géographiques obligent les restaurateurs à s’adapter: leurs livraisons arrivent par chenille motorisée pouvant affronter les escaliers. Malgré leurs intentions, pas sur que les décideurs politiques n’arrivent à endiguer la dynamique avec un chiffre monumental de près de 3 millions de visiteurs/an, alors qu’une dizaine d’années auparavant, elles étaient désertes.

L’activité principale est l’agriculture, notamment par les oliviers et la viticulture avec l’appellation “Cinque Terre DOC”, un vin blanc sec. Proche de l’abandon en raison d’un accès difficile, les Cinque Terre depuis 1970 se sont métamorphosés pour devenir un site touristique de tout premier plan dans le monde.
cote_ligurie

vignoble

En feuilletant le livre “Italie en train” de Lucie Tournebize, j’ai découvert que les Cinque Terre étaient desservis par le train, première bonne nouvelle, mais aussi se combinait très bien avec un séjour en Toscane, seconde bonne nouvelle. Nous n’avons pas mis longtemps à réfléchir pour réserver nos billets. J’en parlerais en détails dans un article dédié, mais il me semblait nécessaire d’effectuer ce rappel.

Pourtant distantes de quelques kilomètres à vol d’oiseau, le relief exerce des contraintes qui éloignent les villages les uns des autres. Rejoindre chaque village par la route devient un long parcours fait de virages en épingles et de pentes raides. Sans compter le parking excentré et en hauteur, nécessitant de marcher pour rejoindre le cœur des villages. Clairement l’option voiture ne me semble pas judicieuse.

Privilégier le train et se garer alors à la Spezia ou à Levanto me semble être l’option la plus sympathique. Chaque trajet en train se voit appliquer un sur-tarif, 5€ quelque soit le village atteint et au vu de la fréquentation des gares, c’est une option largement empruntée. Les arrêts de train peuvent être au cœur des villages, comme à Riomaggiore et Vernazza ou excentrés à Manarola, Monterosso et Corniglia, cette dernière étant la plus excentrée et demande à gravir la colline pour accéder au village.

train_cinque_terre

Comment visiter les Cinque Terre en Italie ? Les sentiers du littoral

Une autre manière de découvrir les Cinque Terre en Italie est le réseau de sentiers du littoral maintenus au bon vouloir de la géologie maritime. Le site du parc national des 5 Terre donne des informations précises sur les informations courantes ainsi que la praticabilité des sentiers. A noter également qu’une app Android/Apple Hiking Guide 5 Terre reprend le même principe. Il est également possible de faire une traversée depuis Porto Venere jusqu’à Levanto en randonnée de plusieurs jours.

sentier_littoral_cinque_terre

Les sentiers pour chaque village sont bien fléchés et on peut largement se passer des guides ou cartes détaillées. Notez toutefois qu’entre Corniglia et Monterosso, vous devrez vous acquitter d’un pass de 7,5€ au départ du sentier bleu. Il n’est pas besoin d’avoir une bonne condition physique, néanmoins les personnes n’ayant pas (plus) l’habitude de marcher redécouvriront peut-être l’existence des articulations et tendons face aux nombreuses marches. Prenez des chaussures avec des semelles neuves, de l’eau et cela ira.

Notez toutefois qu’entre Riomaggiore et Manarola et également entre Manarola et Corniglia, le sentier direct et littoral est (temporairement ?) fermé, il existe toutefois des itinéraires de substitution mais avec plus de dénivelé. Excepté sur la dernière section citée, nous avons découvert l’ensemble des villages à pied, place maintenant à la découverte de chacun d’entre eux.

Riomaggiore

Pour rejoindre Manarola à pied: Niveau expert – 1 heure et D+200  – Gratuit

Venant de la Spezia par le train, un long tunnel précède notre arrivée soudaine à Riomaggiore. La station est légèrement excentrée du cœur du village, c’est par un tunnel piéton de quelques centaines de mètres que nous y accédons. Le dédale de façades colorées et des inévitables escaliers commence. Inévitablement le premier réflexe est de se rendre dans le petit port pour bien se rendre compte de la géographie des lieux.

A la recherche de terrain plat, passez votre tour !

Si les entrées nuageuses ternissent quelque peu les belles couleurs des façades colorées, néanmoins, je ne peux qu’apprécier l’adaptation de l’urbanisation vis à vis des contraintes géographiques. A bien y regarder, je me demande comment les ruelles se faufilent entre les immeubles et tout simplement comment ont-ils réussi à faire cela.

Notre logement pour cette nuit est à Corniglia et la journée déjà bien avancée. Nous ne traînons pas trop pour nous mettre en route vers Manarola sur le sentier via Beccara (rappel, le sentier direct est fermé).

riomaggiore

Manarola

manarola

Pour rejoindre Riomaggiore à pied:  Niveau expert – 1 heure et D+200 – Gratuit

Pour rejoindre Corniglia à pied: Niveau expert – 2h30 et D+400 – Gratuit.

Le sentier, au travers des marches d’escalier, constitue un excellent entraînement sportif au plus près des coteaux et des champs d’olivier.

La descente sur Manarola est impressionnante. Niché au cœur d’un semblant de cirque exclusivement converti en vignoble, le village semble inatteignable, d’ailleurs je ne distingue ni la route en contrebas et aperçoit à peine le viaduc sur les hauteurs. Visible, la ligne de train, si elle n’est pas dans un tunnel, passe au plus près de la côte et de temps à autre, depuis la gare une vague de touristes se dirige vers le village.

Une partie du village est agrippée sur un promontoire donnant sur la mer, lui procurant une nouvelle fois une certaine photogénie, dont malheureusement la pluie vient perturber. Un appel du pied pour nous rendre au terminus de la journée: Corniglia. En train cette fois, le sentier direct étant fermé, l’alternative faisant passer par le village perché de Volastra contre D+400 et 2h30 ne nous motive guère.

Corniglia

Pour rejoindre Manarola à pied: Niveau expert – 2h30 et D+400 – Gratuit

Pour rejoindre Vernazza à pied: Niveau expert – 1H30 et D+270 – Payant en haute saison (pass 7,5€)

La gare est excentrée du village, et pour nous donner encore plus faim, de nombreuses marches d’escalier sont à gravir pour accéder au cœur du village, encore une fois agrippé sur des rochers.

Notre hébergement est simple et respire le vécu d’un ou deux siècles. Je suppose qu’autrefois, cette maison servait réellement à des habitants du cru, hélas, semble t-il, le tourisme a eu raison des autochtones. A ma question de savoir combien de temps dure la saison ici dans les Cinque Terre, la réponse de notre hôte est sans appel: “tourists all year now”. Le repas du soir me donne l’occasion de goûter des Trofie, des pâtes de Ligurie étant donné que le reste de la carte du menu, principalement du poisson, convient mieux à Margaux.

Au petit matin, nous flânons quelque peu dans le village, au gré des rues en terrasse et des escaliers débouchant sur une minuscule petite crique. En effet, Corniglia est le seul village ne donnant pas un accès direct à la mer depuis son promontoire. Le sentier bleu, explicitement balisé dès l’église du village, mène à Vernazza puis à Monterosso son terminus.

corniglia

Vernazza

vernazza

Pour rejoindre Corniglia à pied: Niveau expert – 1H30 et D+270 – Payant en haute saison (pass 7,5€)

Pour rejoindre Monterosso à pied:  Niveau expert – 2h et D+220 – Payant en haute saison (pass 7,5€)

Quoiqu’il en soit, l’arrivée à Vernazza est aussi impressionnante qu’à Manarola, puisque de fortes pentes au fil des vignes nous offrent pléthore de vues panoramiques, parfois gâchées par certains touristes se mettant longuement en scène. Si j’arrive à tolérer ce tourisme de masse, c’est parce que quelques jours auparavant, nous étions à Florence lors des festivités de Pâques. Sans faire exprès en plus !

Vernazza constitue une bonne pause du midi, de quoi déguster une limonade sucrée et des focaccias sur le port donnant vue sur le village. Au loin, un adolescent tente une traversée rocheuse pour atteindre, sans réussite, une grotte. De plus près, des touristes âgées peinent à embarquer sur la navette pour une croisière touristique. De plus près encore, trois instagrammeuses, dont jusque à présent je me réservais tout commentaire, se donnent en plein spectacle juste devant nous. Si l’on fouille bien dans le dédales des ruelles, on peut remarquer des terrasses gravées dans la roche et donnant vue directement sur la mer. On trouve aussi nombre escaliers pour accéder aux hauteurs du village, l’accès à la tour du château est bien entendu payant.

L’appel de la crème glacée est fort mais nous réservons ce délice pour la dernière étape: Monterosso

Monterosso

Pour rejoindre Vernazza à pied: Niveau expert – 2h et D+220 – Payant en haute saison (pass 7,5€)

Jusqu’à présent, je n’avais pas trop évoqué le sentier en lui-même. Il est jalonné de tout le long avec des bornes kilométriques et nombre tableaux éducatifs expliquant la flore, la faune, la géologique et géographie des lieux. L’un des tableaux évoque notamment le système de crémaillère mis en place pour tracter les chariots et ainsi transporter facilement les récoltes des vignes.

Le cheminement vers Monterosso présente l’intérêt notamment d’examiner jusqu’à Manarola les différents villages juchés sur la côte. Monterosso se découvre et semble être le seul village ou se baigner dans la mer de Ligurie soit possible. Enfin facilement disons. Moins tape à l’œil que ses voisines, nous trouvons un coin au calme pour déguster une bonne crème glacée.

monterosso

Avant de reprendre le train vers d’autres horizons !