Le massif du Beaufortain est un territoire montagneux juché autour du Val d’Arly et de la Tarentaise dans les départements de la Savoie et Haute-Savoie. Si l’on connaît bien évidemment le Beaufort, un fromage très populaire, en revanche on connaît moins ses nombreux villages bucoliques, ses cols de montagne et ses lacs de retenue d’eau. Je vous présente les incontournables du Beaufortain à visiter.


Le massif du Beaufortain ne parle pas forcément à tout le monde d’emblée, mais si j’évoque le Beaufort, le fromage savoyard par excellence, ou encore la Pierra Menta, les chalets typiques savoyards et enfin la station de ski de fond des Saisies ayant accueilli les JO d’Albertville en 1992, cela change peut-être la donne. Le Beaufortain est une excellente région pour vivre en Savoie, par exemple Beaufort est à une demie-heure d’Albertville, gare desservie par TGV.

J’ai eu l’occasion de me rendre dans le massif du Beaufortain de nombreuses fois histoire de parfaire ma géographie des lieux pour mieux vous proposer cette sélection des incontournables à visiter dans le Beaufortain.

C’est parti pour un tour d’horizon !

les incontournables du beaufortain masure

les incontournables du beaufortain chalet hauteluce

Vous souhaitez prolonger la lecture de cet article ? Voici de quoi vous donner encore plus envie de visiter la Savoie !

1. Découvrir Hauteluce

les incontournables du beaufortain hauteluce

Niché au pied du col du Joly en cul de sac, avec ses 756 habitants, Hauteluce est le village savoyard typique en témoigne son écomusée. Son charme se manifeste au travers des chalets traditionnels en bois se succédant les uns aux autres dans la rue principale du village. Si l’on jette un oeil sur les hauteurs, on voit toujours ces chalets fleurissant au gré de la pente. Enfin, la photo du clocher de l’église Saint Jacques d’Assyrie avec en toile de fond les montagnes du Beaufortain est un grand classique.

Il faut également savoir que le village est connecté à deux stations de ski différentes, Espace Diamant tout proche du centre village et Evasion Mont Blanc au hameau de Bellevue, ce qui est rare pour être souligné. Par conséquent l’offre d’hébergement est conséquent. J’imagine également qu’en pleine saison hivernale, le décor enneigé rend Hauteluce un bel endroit féerique voire romantique.

2. Visiter La coopérative laitière de Beaufort

Même si le Beaufort ne fait pas partie des fromages rangés dans mon réfrigérateur comme je l’ai déjà évoqué dans ma liste de fromages de Savoie, il est tout de même le symbole de la Savoie à travers ce grand chalet typique qui héberge la coopérative laitière de Beaufort. Pour rappel, même si ce fromage, labellisé AOP est historiquement natif du Beaufortain son aire de fabrication est élargie à la vallée de la Maurienne et de la Tarentaise.

On trouve ici le Beaufort au prix le plus accessible, étant donné sa proximité avec les zones de production, mais également tout type de fromage, comme la Tome de Savoie, du fromage de raclette, le bleu de Bonneval sur Arc pouvant même venir au delà de la Savoie. Pour les étourdis, il est même possible d’acheter du Beaufort dans un distributeur automatique réfrigéré en extérieur, pratique pour une fondue de dernière minute. A noter que la coopérative laitière peut être visitée gratuitement.

les incontournables du beaufortain cooperative laitiere beaufort

3. Sillonner dans Arêches-Beaufort

les incontournables du beaufortain beaufort

Arêches-Beaufort est une station touristique réunissant le hameau Arêches et Beaufort, le chef lieu du village de 2000 habitants directement accessible depuis Albertville à 25 km tout en sachant que des navettes gratuites en été peuvent vous transporter. L’ensemble des hameaux constituant Beaufort concentre bon nombre de curiosités, s’y balader est un enchantement au travers des églises, des chalets traditionnels et quatre châteaux, rien que cela !

A l’hôtel restaurant du Grand Mont, la cuisine savoyarde servie est plus légère et fine qu’elle n’y paraît sur la carte, c’est une bonne adresse. Arêches à 1050 mètres d’altitude, plus montagnarde est le cœur de la station de ski et concentre également nombre départs de randonnées pédestres notamment vers le Grand Mont ou encore le Mont Mirantin, deux des sommets réputés du coin.

4. S’arrêter au hameau de Boudin

Venez admirer les détails de chaque chalet de ce hameau dont on se demande comment il a réussi épouser les pentes sévèrement inclinées en bordure de la route du col des Prés depuis Arêches-Beaufort. Les deux routes d’accès en bas et en haut du hameau sont séparées de deux épingles à cheveux. A près de 1300m Boudin est le dernier hameau avant le col des Prés, par conséquent en Hiver la route est fermée au delà du hameau ce qui en fait un point de passage incontournable en ski de randonnée notamment vers la Roche Parstire “dru dans l’pentu” comme on y dit !

Concentrés autour de la magnifique petite chapelle Saint Jacques, les chalets en bois, plus ou moins anciens, par leur beauté ne peuvent pas verser plus dans le cliché de la montagne. De plus, le hameau est exposé sud-ouest, le soleil irradie une bonne partie de la journée et la vue est magnifique sur les montagnes autour, notamment la Pointe de la Grande Journée.

les incontournables du beaufortain boudin

5. Monter le col des Prés

les incontournables du beaufortain col des pres

Le col des Prés est un incontournable du Beaufortain que les cyclistes connaissent bien. Le point culminant de la route n’est pas tout à fait situé au col géographique, dès lors, quelques centaines de mètres restent à parcourir afin de profiter d’un splendide panorama sur le barrage de Roselend. Se dresse en face, la partie la plus alpine du Beaufortain, avec notamment la Pierra Menta. On aperçoit également la célèbre route du Cormet de Roselend, autre magnifique col routier entre Beaufort et Bourg Saint Maurice, qui précède le Mont Blanc au fond.

Un arrêt au col des Prés permet également de mieux se rendre compte de l’importance de l’élevage des vaches laitières tarines en alpage, en témoigne les nombreuses masures, hangars et chalets installés. C’est au col des Prés que l’on trouve la piste forestière menant à Treicol, un hameau d’été historiquement tourné vers les alpages.

6. Recenser les barrages hydroélectriques

Le Beaufortain est un massif “vert” comme le disent jalousement les voisins du parc national de la Vanoise en témoigne le volume d’eau reçu chaque année. Y aurait-il un lien avec ces installations hydroélectriques tels le barrage de Roselend, de Saint Guérin, de la Gittaz, tout trois proches de Arêches et de la Girotte plutôt proche de Hauteluce ? Le plus emblématique d’entre eux est bien évidemment celui de Roselend, très photogénique avec sa couleur bleue émeraude.

La via ferrata du Roc des Vents permet d’apprécier le lac dans son entièreté tandis que des vues panoramiques sont proposées depuis la route du col des Prés notamment ou encore depuis la Roche Parstire sommet d’une randonnée au départ de ce dernier col. Enfin nombreuses sont les personnes à plébisciter le lac de Saint Guérin pour ses forêts apportant de l’ombre lors de fortes chaleurs.

les incontournables du beaufortain barrage roselend

7. Admirer la Pierra Menta

les incontournables du beaufortain lac amour

Impossible d’évoquer le massif du Beaufortain sans son sommet mythique: la Pierra Menta à 2714m d’altitude, dérivée de “pierre montée” avec sa course de ski-alpinisme de réputation mondiale, bien que Roignais à 2995m soit véritablement le point culminant du massif. J’ai eu l’occasion d’approcher de près cette fameuse dent lors de cette randonnée de 2 jours dans le Beaufortain. Sur le versant ouest, au départ du hameau estival de Treicol, qui à lui tout seul vaut le détour, à travers les alpages jusqu’au lac Amour, la Pierra Menta est un bloc monolithique fascinant qui n’est pas sans rappeler le Mont Aiguille dans le Vercors.

Le versant Est, depuis le refuge de Presset, qui vaut également le détour, dévoile un tout autre visage: celui d’un pouce tendu. De part et d’autre les randonnées sont spectaculaires, le passeur de la Mintaz, plus technique qu’à l’accoutumée permet de s’en approcher.

8. Emprunter la route du Cormet de Roselend

La véritable route de montagne star du Beaufortain est le Cormet de Roselend à 1968m. Le nom “cormet” viendrait du latin culmen, signifiant sommet et trahissant quelque peu la proximité de l’Italie. En vrai on s’en rapproche encore plus depuis la vallée des glaciers à Chapieux, blotti au coeur des montagnes, dans la descente vers Bourg Saint Maurice et la Tarentaise. Fermé en hiver, ce col routier est très fréquenté en été par les cyclistes amateurs, motards, vans, camping-cars.

Depuis Beaufort le début de l’ascension est essentiellement forestier mais sitôt passé le lac de Roselend, les nombreux virages laissent place à la surprise au milieu de ces alpages presque lunaires. J’ai toujours en mémoire une excellente tarte à la myrtille dégustée au gîte de Plan Mya, non loin du plan de la Lai que la route franchit.

9. Rouler sur la route panoramique entre Aime et Bourg-Saint-Maurice

On oublie facilement que le Beaufortain est voisin du parc national de Vanoise, seulement séparé par la vallée de la Tarentaise et l’Isère. Cette partie n’est pas connectée aux villages coeur du Beaufortain comme Beaufort et les Saisies par exemple, néanmoins pour avoir fréquenté la route en balcon entre Aime et Bourg Saint Maurice, elle vaut le détour. Elle n’est utilisée par tronçon que par les locaux pour leurs déplacements domestiques, la très grande majorité préféreront la vitesse de la nationale 90 en vallée entre Moutiers et Bourg Saint Maurice.

Que cela soit à vélo ou en voiture, au milieu des chalets berçant dans le cliché savoyard allez sillonner les virages et admirez bien le massif de la Vanoise se dérouler devant vous avec quelques-uns de ses sommets phares: le mont Pourri, sommet de Bellecôte, le Mont Jovet.

10. Se promener dans la réserve naturelle régionale de la tourbière des Saisies

Histoire de varier les plaisirs après les multiples randonnées ou balades sur les routes touristiques, je vous propose cet instant nature au sein de la réserve naturelle régionale de la tourbière des Saisies. Pour être honnête, je n’ai pas mis les pieds dans cette réserve en revanche sa particularité unique au sein du massif alpin mérite d’être soulignée dans cette sélection.

A travers un parcours pédagogique en libre accès, vous découvrirez cette réserve vieille de 10 000 ans sur les 292 hectares protégés entre 1550 et 1718m d’altitude avec près de 100 espèces protégées, rares ou menacées.

Avec ces agences de voyage partenaires, enfilez le sac à dos l’esprit tranquille ! Elles s’occupent de tout ! *

* Cet article contient des liens affiliés. Pour toute transaction sur les liens présentés, votre prix reste le même mais je touche une commission. Elle contribue à financer les frais du blog et à le maintenir en vie ! Merci !

Où dormir dans le Beaufortain ?

L’offre d’hébergements se tourne essentiellement vers la clientèle de stations de ski. Comme je connais bien les localités du massif, je suis à même de sélectionner quelques pépites éco-responsables *. L’appartement dans un chalet du Beaufortain représente le parfait cliché du chalet savoyard. Le camping Huttopia, au milieu de verdure, de Bourg-Saint-Maurice constitue une belle base entre Beaufortain et Vanoise.