L’Hiver arrive et vous êtes peut-être à la recherche de stations de ski accessibles en train pour vos prochaines vacances au ski ? D’un premier abord, l’activité ski semble fortement émetteur de gaz à effet de serre mais en réalité ce n’est pas aussi simple que cela. Cela tombe bien, grâce au train, vous avez tout de même la possibilité de limiter ces impacts.


chamonix

Selon une étude réalisée en 2010 par l’ANMSM (Association Nationale des Maires de Stations de Montagne) en partenariat avec l’ADEME et l’association Mountain Riders, 57% des gaz à effet de serre de l’activité ski seraient du au transport, 27% proviendrait des logements pour loger les skieurs, 10% pour les routes et seulement 2% pour le domaine skiable.

flaine_lever_du_jour

Le consommateur dispose d’un puissant levier pour réduire cette part des 57% de GES en prenant le train pour se rendre en station de ski si ce n’est pour s’en rapprocher grandement. Mais faisons un focus sur l’activité ski en elle-même.

L’activité ski et l’écologie

Si l’on se réfère à ces chiffres, l’activité ski en elle-même, stricto senso, ne serait pas si émettrice de gaz à effet de serre et un article/essai de Montagnes Magazine ne fait pas vraiment de distinguo entre le ski en station et le ski de randonnée. A titre personnel, je pensai que cette dernière activité serait plus écologique car elle n’utilise aucun infrastructure (sauf l’hébergement), pourtant la différence avec le ski alpin serait marginale du fait qu’il faille utiliser sa voiture personnelle, sauf rares exceptions.

Attention, il ne s’agirait pas d’être dupe, dès lors qu’elle est une activité de masse, celle du ski est nocive pour l’environnement sur d’autres sujets: l’eau, la neige de culture, le taux de vacances des logements qui sont vides une grande partie de l’année (23% de l’impact carbone tout de même), la transformation des paysages, la perturbation de la faune sauvage et d’autres sujets. Si j’ai délaissé la pratique du ski alpin, ce n’est pas tellement par vocation écologique mais plutôt pour des raisons financières et de conception du ski.

Avec cet article, j’essaie de vous aider à dégager des leviers, notamment via le transport et cela rentre dans une logique du voyage sans avion. Cela sera toujours un pas de fait, avant peut-être de sauter le pas vers d’autres pratiques plus “douces”. Allez consulter mon article pour savoir ou faire du ski de fond en Savoie ou pour pratiquer des randonnées en raquettes. Ces activités s’intègrent plus dans le cadre d’un vrai village avec des infrastructures existantes depuis longtemps et non pas ex nihilo comme les grandes stations de ski dans lesquelles tout s’organise comme dans un vaste paquebot.

telesiège_station_de_ski

Prendre le train pour réduire son bilan carbone

On le sait, à l’heure où l’on parle de plus en plus de la transition énergétique et du changement climatique, les deux causes étant intimement liées, il est question de réduire son propre bilan carbone personnel, dont d’ailleurs je vous invite à aller le calculer.

train_station_de_ski
Un des gros leviers de la transition écologique se situe dans l’utilisation de la voiture personnelle: environ 150g CO2 eq/km (c’est une moyenne large voir source) contre 1,9 à 25,9g CO2/km/voyageur en train en France (source). Une large majorité de personnes allant en station de ski pour une semaine de vacances utilise une voiture personnelle pour un long trajet (facilement 1200 km et je ne compte pas les étrangers), parfois en famille, parfois en covoiturage. Pire, ces derniers peuvent venir en avion et louer une voiture pour se rendre en station si ce n’est en hélicoptère pour les plus riches, mais c’est vraiment à la marge …

Il peut y avoir plein d’autres raisons à ce que vous choisissez le train pour vous rendre en station de ski, de la même manière que pour des randonnées accessibles en train notamment si vous êtes citadins sans voiture.

La liste des stations de ski accessibles en train

  1. J’ai scruté les lignes de train sur OpenRailwayMap pour déterminer celles qui se rapprochaient le plus de stations de ski
  2. Certaines stations de ski nécessitent un léger transfert en transport en communs: 10 km au maximum. J’ai éliminé les transferts plus longs, car à ce moment, beaucoup de stations auraient pu être sélectionnées, comme celles de la Maurienne, Tarentaise et Arve. Mon objectif avec cet article est vraiment de sélectionner les stations de ski accessibles au plus proche en train
  3. Afin de contenter tout le monde, j’ai sélectionné des stations de ski de différents massifs, ce qui rend accessible le tout depuis Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux et même Marseille

Allez c’est parti pour ce tour d’horizon, il y en a pour tout le monde et tous les goûts. Même du ski de fond, histoire d’amorcer une transition vers une activité plus douce en terme de GES !

1. Les Arcs

Gare SNCF: Bourg Saint-Maurice

Premier point, la gare de Bourg Saint-Maurice est au pied du funiculaire qui vous emmène aux Arcs, je pense qu’il y a pas plus simple comme voyage porte à porte et des navettes se chargent de vous transporter d’un endroit à l’autre de la station. Second point, lors de la saison hivernale des liaisons directes sont mises en place entre Lyon et Bourg Saint-Maurice en TER et même en TGV sans trop me tromper. Le domaine des Arcs faisant partie de Paradiski est immense avec 425 km de piste si l’on inclut les domaines de Peisey Vallandry et de La Plagne. Les Arcs c’est une valeur sûre.

2. Chamonix Mont-Blanc

Gare (Mont Blanc Express): Chamonix Mont Blanc

Des liaisons TER, TGV desservent la gare SNCF de Saint Gervais – le Fayet mais également si vous venez par Genève ou Annecy (sait-on jamais), le RER lémanique transfrontalier dessert également la gare. Ensuite vous aurez à prendre un dernier train, le Mont Blanc Express, lui-même un voyage dans le voyage. Nombre villages sont desservis, y compris les cinq villages station: Servoz, Les Houches, Chamonix, Argentière et Vallorcine. Les domaines ne sont pas nécessairement interconnectés entre eux mais ont chacun leur caractère. Des navettes permettent de passer d’un site à l’autre.

3. Saint-Gervais Mont-Blanc

Gare SNCF: Saint Gervais – Le Fayet

De la même manière que pour Chamonix, la gare de Saint Gervais – le Fayet est desservie par les TER, TGV en haute saison et le Léman Express offrant une desserte assez facile. Je me souviens de l’arrivée splendide dans la vallée de l’Arve au petit matin dans le train de nuit, qui hélas ne circule plus. Il vous faudra néanmoins prendre un bus pour relier le village station à 5 km de distance, c’est franchement raisonnable. Depuis Saint Gervais, vous aurez le loisir de vous exercer au ski sur deux domaines différents: le mastodonte Evasion Mont-Blanc avec plus de 400 km de pistes et 55 km pour Les Houches – Saint Gervais dont la fameuse piste de descente de coupe du monde “La Verte des Houches”.

traces_skieurs

4. Serre-Chevalier

Gare SNCF: Briançon

Je dois reconnaître qu’arriver à Briançon en train relève d’une bonne dose d’aventure. La gare est le terminus d’une ligne assez lente mais propice à la contemplation depuis Valence dans la Drôme. Briançon est une destination plutôt fréquentée par les marseillais venant par Sisteron mais grâce au train de nuit, les parisiens y arrivent au petit matin. Je me souviens encore de mes premiers regards admirant les Écrins après mon réveil lors d’une bonne nuit à bord du train, lors d’un séjour au ski à Risoul. Le gros avantage de Briançon est l’accès à un télésiège depuis même les faubourgs de la ville. Très pratique pour rejoindre le vaste domaine de 250 km, le plus grand des Alpes du Sud.

5. Ax 3 domaines

Gare SNCF: Ax-les-Thermes

La station ariégeoise est plus facilement accessible pour les toulousains mais le reste également pour les parisiens prenant le train de nuit ayant pour terminus Latour de Carol. Concentré autour de 3 domaines, Saquet, Campels et Bonascre ce dernier est relié par un télécabine depuis la ville d’Ax-Les-Thermes ce qui fait vraiment l’intérêt de cette station accessible par le train. S’offrent à vous alors près de 80 km de piste dans l’un des plus grands domaines pyrénéens.

6. Font Romeu – Pyrénées 2000

Gare SNCF: Font Romeu/Odeillo Via

J’ai hésité à inclure Font Romeu dans cette sélection mais la station proche de l’Espagne est réputée aussi bien pour son domaine alpin que nordique sur le magnifique plateau de la Cerdagne. Venir à Font Romeu est quelque peu une expédition et semble être réservé aux habitants du Sud, Montpellier, Béziers, Narbonne et Perpignan puisqu’il faut emprunter la ligne TER jusqu’à Villeneuve de Confluent et ensuite prendre le fameux train jaune, train touristique mais bel et bien œuvré par la SNCF. Vous aurez bien mérité de dévaler les 43 km de pistes pour le domaine le plus ensoleillé de France.

skieurs
skieurs_flaine

7. Les Rousses

Gare CFF: La Cure (Suisse) ou SNCF: Morez

Deux accès sont possibles pour arriver aux Rousses, soit depuis la Suisse et indirectement Genève à la gare de la Cure distante de 3km ou alors par le réseau ferré français à la gare de Morez, distante de 8 km, ce qui reste raisonnable tout en sachant qu’une navette vous emmène aux différents lieux de la station par ailleurs très étendue. Le trajet en TER depuis Dôle (desservie par TGV) sur la ligne des Hirondelles est spectaculaire dans sa partie finale avec plusieurs viaducs pour amortir une descente assez prononcée. Les Rousses offrent l’avantage de se sentir immergé dans un vrai village. Le domaine alpin est assez conséquent pour le massif du Jura: 49 km de pistes, l’autre atout des Rousses est de proposer un vaste domaine nordique de 220 km.

8. Saint Laurent en Grandvaux

Gare SNCF: Saint Laurent en Grandvaux

Ce village typiquement jurassien est situé quelques arrêts avant Morez, sur cette même fameuse ligne des Hirondelles. Tout est portée de main: commerces, logements et domaine nordique de 57 km. Comme pour les Rousses, venir à Saint Laurent en Grandvaux est l’occasion d’amorcer une transition vers des sports d’hiver plus doux et écologiques. Les plateaux jurassiens, doux, ondulés s’offrent à vous et vous aurez également la possibilité de profiter d’autres domaines nordiques avec les interconnexion entre sites. Enfin, avec un peu de chance vous aurez l’occasion de croiser le champion olympique de biathlon Quentin Fillon Millet.

9. Le Lioran

Gare SNCF: Le Lioran

La seule station du Massif Central de la liste, avec ses 60 km de piste peut se targuer d’offrir une remontée mécanique dès la sortie de la gare. Il n’y a pas mieux. De plus, une navette mise en place durant la saison hivernale vous permet de vous déplacer d’un site à l’autre de la station. Paradoxalement, la gare du Lioran n’est pas la mieux desservie de cette sélection, il vous faudra réaliser plusieurs changements avec un passage obligé à Clermont-Ferrand mais elle a le mérite d’exister. Cette station intégrée au cœur du parc régional des volcans d’Auvergne est très appréciée des familles et de part sa situation assure un bon enneigement.